En ce moment
 
 

Les super aliments: du marketing ou de véritables alliés santé?

 
 

On en parle de plus en plus à la mode : les super aliments agrémentent les petits déjeuners, les salades, et autres jus de fruits. Ces baies de Goji, graines de Chia et autres poudres d’Açai ont-elles vraiment des super-pouvoirs? Ces aliments anti-cancer et anti-cholestérol ne seraient-ils pas aussi des produits de super-marketing ? Simon François, Pascal Noriega et Vincent Wilbert se sont posé la question pour RTL info 13 heures.

Bonne nouvelle, nous sommes bientôt sortis de l’hiver et qui dit retour des beaux jours dit souvent cure détox. Certains ont envie en cette période de cocktail de vitamines et de minéraux pour purifier leur corps. Les compléments alimentaires sont vendus sous forme de gélules et certains leur préfèrent les produits naturels comme le cacao.

À l’heure du petit déjeuner pour Anna Weislo-Willaerts, elle ajoute sur ses céréales quelques cuillères de super-aliments. Elle ajouté par exemple des graines de Chia et des baies d’açai, un fruit d’Amérique du Sud bourré d’antioxydants. "Ça me permet de rebooster un petit peu mon organisme, renforcer mon système (immunitaire)...", explique la commerçante.

Ces produits, Anna les a adoptés dans sa cuisine, mais aussi dans son magasin. Baies de goji, feuilles de Moringa, poudre de Maca garnissent ses étalages. Ces produits exotiques promettent d’aider l’organisme à lutter contre la fatigue ou encore le cholestérol. "De plus en plus de gens, effectivement, essayent, car ils observent cette nouvelle vague. Ils disent: 'voilà je suis fatigué, je dois travailler, mon organisme en a besoin'. Ils vont donc aller vers ce type de produits, ils ne vont pas aller chercher des médicaments", explique-t-elle.


Le jus d'herbe de blé et ses bienfaits

Depuis bientôt trois ans, Julie et Caroline se sont lancées dans la production de jus d’herbe de blé. Les bienfaits de ces jeunes pousses seraient innombrables. Impossible, pourtant de les mentionner sur l’emballage. Pour en faire la publicité, la législation impose qu’une étude médicale réalisée en Europe prouve les propriétés de chaque ingrédient. "Ça demande des moyens énormes de faire des études cliniques... Les moyens que nous on n'avait pas, explique Caroline De Sauvage, une des productrices. Il y a des études qui ont été faites au Japon, aux États-Unis et dans plusieurs pays, mais elles n'ont pas été reconnues en Europe".


Le SPF santé nuance...

Le service public fédéral santé publique va plus loin. Pour lui, les super-aliments, ça n’existe pas. C’est surtout un terme de marketing. Vincianne Charlier, porte-parole du service public fédéral santé publique le confirme: "Si vous mangez équilibré, beaucoup de fruits et légumes, que vous diminuez votre consommation de viande et votre consommation de graisse, de sucre et d'alcool, vous serez en très bonne santé, et probablement même en meilleure santé que si vous mangez un superaliment et que vous continuez à avoir une alimentation déséquilibrée".

Alors, ces aliments sont-ils super-efficaces ou super-marketing ? Probablement les deux... Alexandra Balikdjian, psychologue à l'ULB, estime qu'"on joue sur les peurs des gens". Selon elle, "on est dans une société qui nous offre des images où on doit être un peu des super héros du quotidien. Or, on ne se sent pas tous les jours des super héros".

Le danger, c’est surtout que cette tendance peut encourager l’orthorexie, un trouble du comportement alimentaire. L’obsession de bien manger devient alors une maladie. Mieux vaut peut-être privilégier une simple alimentation équilibrée pour avoir une super santé.


 




 

Vos commentaires