En ce moment
 
 

Mise en garde: non, vitamine D et zinc ne sont pas des remèdes miracles contre le coronavirus

 
CORONAVIRUS
 

Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) met en garde jeudi dans un communiqué: les vitamines et les minéraux ne sont pas des remèdes miracles contre le coronavirus. Bien que plusieurs études, principalement basées sur la vitamine D et/ou le zinc, aient été conduites, elles n'ont donné que peu de résultats vraiment probants, souligne le CSS.

Jean Neve, président du CSS, expliquait ses conclusions dans le RTL INFO 8H de Bel RTL : "Des études ont été lancées mais elles n’ont jamais abouti à des résultats réellement probants. Elles ont été un peu vite, elles sont imparfaites, elles sont critiquables, mais il n’y a jamais eu de conclusion très claire qui démontrerait au moins un effet protecteur ou alors un effet favorable dans le traitement de la Covid. Actuellement, on ne peut donc pas admettre qu’il y ait une quelconque protection offerte par la vitamine D et le zinc pris sous forme alimentaire."

Nos carences en vitamine D n'augmenteraient pas le risque de contracter la Covid-19

Environ 80% de la population belge aurait des teneurs corporelles modérément à assez fortement insuffisantes en vitamine D. "Quant au fait de savoir si un apport insuffisant en vitamine D augmente le risque de développer le Covid-19, les données actuelles ne permettent pas de le confirmer. De plus, aucune des études disponibles ne démontre que l'administration de vitamine D à dose modérée ou plus élevée puisse prévenir d'une manière ou d'une autre le Covid-19 ainsi que l'évolution vers des formes plus graves de la maladie", explique le CSS.

Le zinc utile à l'immunité générale mais pas décisif pour la Covid-19

Le zinc, qui est un acteur clé pour le système immunitaire, est peu actif contre le Covid-19, selon le CSS. "A ce jour, le CSS n'a pu objectiver aucun effet bénéfique résultant de l'administration de zinc aux patients présentant des symptômes de Covid-19, et ce, avec des doses journalières allant de 50 à 180 mg. Pour les personnes à haut risque d'infection qui ne présentent pas encore de symptômes, un traitement préventif au zinc de 10 mg/jour pendant 3 à 4 semaines est approprié", souligne encore l'organisme.

Ne pas surdoser vitamine D et zinc autour de la prise du vaccin

Enfin, le CSS préconise que tout traitement chronique à base de vitamine D et/ou de zinc entrepris avant la vaccination sera maintenu inchangé. "Pour éviter toute interaction éventuelle avec la réponse vaccinale, le CSS préconise de ne pas modifier la dose ingérée 2 à 3 semaines avant et après la vaccination", conclut le CSS.

 




 

Vos commentaires