En ce moment
 
 

Philippe souffre d'arthrite depuis qu'il a 42 ans: "Je ne savais plus ouvrir la mâchoire"

 
 

Plus de 100.000 belges sont touchés par de l’arthrite. En ce lundi, journée mondiale de polyarthrite rhumatoïde, notre journaliste Alix Battard recevait Philippe Wanufel, vice-président de l'Asbl Arthrites.

Comment sait-on qu'on est touché par de l'arthrite ?

On sait qu'on est touché par de l'arthrite parce que les articulations gonflent et font des douleurs qui sont assez conséquentes et parce qu'on a fait un examen médical plus approfondi, notamment par une prise de sang qui nous montre que la vitesse de sédimentation augmente par exemple.

Beaucoup de malades ignorent qu'ils sont touchés par l'arthrite ou c'est plutôt bien diagnostiqué ?

Le malheur, c'est que la plupart des gens s'adressent trop tard à un rhumatologue. Donc, ce qu'on essaye d'expliquer aux gens, c'est que plus on prend la maladie au départ, plus on a de chances de bien la soigner.

Vous êtes touché par de l'arthrite vous-même, la maladie s'est déclarée assez tôt pour vous. Il y a 20 ans ?

Oui, j'étais enseignant, j'avais 42 ans. Moi heureusement, c'est par une grosse crise que j'ai appris que j'avais une polyarthrite. Et donc, on a tout de suite attaqué ma maladie à sa base et après 7 ans de difficultés vraiment énormes où à certains moments je ne savais plus ouvrir la mâchoire ou ne plus savoir fermer un bouton moi-même.

La maladie a stoppé votre vie professionnelle ?

J'ai dû arrêter mon métier et donc je suis pensionné depuis maintenant 15 ans malheureusement, ce qui me permet de faire beaucoup d'autre chose, de m'occuper de mes petits-enfants.

L'arthrite peut handicaper la vie quotidienne à ce point-là ?

Exactement.

Il y a traitement ? Comment sont pris en charge les malades ?

On attaque la maladie avec des anti-inflammatoires et avec de la cortisone. Et puis avec un traitement de fond, avec certains médicaments comme le Methotrexate. Après, on peut, comme dans mon cas, passer à d'autres méthodes, biologiques, qui s'attaquent à des cellules qui provoquent l'inflammation, comme le TNF alpha (...)

On a tendance à penser que c'est une maladie de "vieux". Ce n'est pas le cas ?

Non. Il y a aussi malheureusement des enfants qui sont atteints. L'arthrite juvénile touche des enfants de 6 mois et qui provoque une difficulté majeure dans leur vie puisqu'ils ne parviennent pas à grandir convenablement.




 

Vos commentaires