En ce moment
 
 

Plaintes contre les praticiens: 45% concernent les dentistes, voici pourquoi

 

Vous est-il déjà arrivé de faire appel à un service de médiation suite à un problème chez un médecin ? Le service médiation fédérale "Droits du patient" publie ces statistiques concernant les praticiens dans un cabinet (pas à l'hôpital) : 45% des plaintes concernent les dentistes.

L'année dernière, 532 patients belges ont formulé une plainte à l'encontre de leur dentiste. C'est le plus souvent la qualité des soins qui est visée. Par exemple, une prothèse dentaire qui se détache. Il y a aussi les informations sur le coût des traitements : "Il y a des patients qui se plaignent du fait qu'ils ne reçoivent pas d'informations claires au niveau des devis de certains dentistes. Parfois, ils apprennent trop tard qu'ils auraient pu être remboursés pour un traitement orthodontie pour un enfant", explique Marie-Noëlle Verhaegen, médiatrice au SPF Santé Public. 

Pourquoi 45% des plaintes concernent-t-elle les dentistes ? L'un d'entre eux, responsable d'une association de praticiens, nous explique qu'ils sont trop peu nombreux et donc mis constamment sous pression, et que l'obligation de se rendre dans leur cabinet une fois par an sous peine de sanction financière n'arrange rien.


Un ordre des dentistes : la solution ?

Le Service fédéral de médiation recommande la création d'un Ordre des dentistes, comme il en existe pour les médecins. "Le rôle d'un ordre, c'est aussi de guider les professionnels de la santé, de les sensibiliser aux droits du patient. Et nous sommes certains que s'il y avait un ordre des dentistes, on pourrait prévenir certaines plantes", ajoute Marie-Noëlle Verhaegen. 

Restaurer le dialogue entre patients et praticiens, c' est l'outil le plus utilisé par le service de médiation. Exemple avec cette dame qui avait l'impression qu'on se moque d'elle dans son cabinet dentaire : "Notre service de médiation est intervenu en écrivant une petite lettre au cabinet dentaire. Et il se fait que la patiente nous a informés peu après qu'elle avait été reçue comme une reine", explique encore la médiatrice. 

Les plaintes concernent aussi d'autres secteurs de la santé. Au total, 1184 plaintes en 2018, c'est 13,7% de plus qu'en 2017. Une augmentation probablement due à la popularité de plus en plus grande du service de médiation. 

 

Vos commentaires