En ce moment
 

Plus de 2,5 millions de Belges souffriraient d'hypertension: comment la détecter et lutter contre?

En matière de santé, plus de 2 millions et demi de Belges souffriraient d'hypertension. Une maladie silencieuse puisque, la moitié de ces personnes touchées l'ignorent. Ce midi le docteur Jean-Marie Krzesinski du CHU de Liège, était présent sur le plateau du RTLINFO13H. Il revenait sur cette infection, les symptômes et les remèdes.

La présentatrice Alix BATTARD: "C'est quoi exactement l'hypertension ?"

Docteur Jean-Marie Krzesinski:  "L'hypertension artérielle c'est une maladie caractérisée par une augmentation de la pression de l'intérieur des artères."

Alix BATTARD: Quels sont les signaux d'alarmes ? Quand faut-il consulter ?

Docteur Jean-Marie Krzesinski: "En fait, il y a très peu de signaux d'alarme. Quand les signaux sont présents, généralement l'hypertension est là depuis un certain temps et se révèle souvent être sévère, avec des complications déjà présentes. Le diagnostic doit être établi essentiellement par un dépistage qui consiste à mesurer la pression artérielle, d'appliquer un brassard autour d'un bras et gonfler le brassard et on obtient alors des valeurs de pression artérielle qui doivent être en-dessous de 140 millimètres de mercure."

Alix BATTARD: Comment lutter contre ?

Docteur Jean-Marie Krzesinski: "Penser qu'on pourrait être hyper tendu. Cette hypertension, elle apparaît au fur et à mesure de l'âge. Quand on vieillit, la pression artérielle a tendance à monter. Si on a des parents hyper tendus on a beaucoup plus de chance de le devenir aussi. Donc on peut anticiper cette augmentation par une mesure de la pression artérielle, qu'on va réaliser chez son médecin généraliste. Une fois que la valeur de pression détectée est élevé, il faut la remesurer. Elle varie en fonction des émotions."

"Si cela s'avère, il faut commencer une stratégie de prévention des complications. Et la prévention touche essentiellement à l'alimentation et l'activité physique: le style de vie que nous menons et manger moins salé, moins calorique, bouger plus et ne pas y associer du tabac."

 

Vos commentaires