Substances chimiques dans les couches bébés: Test-Achats dévoile les résultats de ses analyses en Belgique

Substances chimiques dans les couches bébés: Test-Achats dévoile les résultats de ses analyses en Belgique

L'agence de sécurité sanitaire française Anses a mis en garde ce mercredi contre les "risques" pour la santé des bébés que peuvent présenter certaines substances chimiques présentes dans des couches jetables. En Belgique, Test-Achats, qui analyse régulièrement la qualité et la sécurité des langes, n'a rien relevé d'alarmant, indique l'organisation de défense des consommateurs.

En France, l'Anses a mis au jour un dépassement des seuils sanitaires pour un certain nombre de substances chimiques présentes dans les langes. Il s'agit de deux parfums (butylphényl méthyle propional et hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde) ainsi que de certains hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), parfois cancérigènes, de dioxines ou de furanes.

En Belgique, Test-Achats se veut rassurant. En 2015, un de ses tests avait mis en lumière la présence d'HAP dans 4 langes sur les 11 testés. En 2017, seuls deux des douze modèles analysés contenaient ces substances potentiellement cancérigènes. "Le modèle de la marque Delhaize en contenait une quantité infime, sans que l'on puisse parler de toxicité, mais le modèle Toujours Day & Night de Lidl en contenait trop", souligne Test-Achats.


"Les seuils détectés sont tellement minimes qu'il n'y a vraiment pas lieu de s'inquiéter"

L'organisation vient de resonder le marché belge. Dix marques de langes ont été passées au crible et aucun allergène ni HAP n'a été détecté. Les analyses portaient également sur la présence d'herbicides, qui peuvent potentiellement se retrouver dans les langes puisque ceux-ci se composent en bonne partie de fibres naturelles (cellulose, coton).

D'infimes traces de glyphosate ont été décelées dans les langes écologiques Moltex, et encore plus infimes dans les couches de la marque Kruidvat. Mais "les seuils détectés sont tellement minimes qu'il n'y a vraiment pas lieu de s'inquiéter", rassure Test-Achats.

Il est cependant à noter que l'organisation n'a pas pu intégrer les langes des marques Delhaize et Carrefour car les fabricants prévoyaient de modifier leur composition pendant le test.


Comment expliquer les différences de résultats ? 

Selon Test-Achats, les différences de résultats avec l'Anses s'expliquent probablement par le fait que les substances recherchées ne sont pas identiques et que les marques de langes diffèrent d'un marché à l'autre. Test-Achats fait néanmoins siennes les revendications de l'Anses, qui demande aux fabricants d'abandonner l'utilisation de substances parfumantes et de mieux contrôler l'origine des matières premières utilisées dans la fabrication des langes.

Vos commentaires