Un jeune sur 5 est en SURPOIDS: le sucre est partout, même là où on ne l'attend pas...

Un jeune sur 5 est en SURPOIDS: le sucre est partout, même là où on ne l'attend pas...
©RTL INFO

C'est une problématique mondiale qui prend de l'ampleur, également chez nous. Un jeune sur 5, entre 2 et 17 ans, est en surpoids. Pas assez d'exercice, trop d'écrans et surtout trop de sucre: autant de raisons qui mènent à cette condition. Sylviane Podlubnai, diététicienne en chef à l'hôpital des enfants Reine Fabiola, était sur le plateau du RTL INFO 13H pour en parler.

Cette semaine, l'hôpital des enfants Reine Fabiola organise un quiz de sensibilisation au sujet du sucre. La base du problème, c'est aussi un manque d'information, alors que le sucre est partout, même là on ne l'attend pas.

La présentatrice du RTL INFO 13H, Alix Battard, soumet ce pot de yaourt aux fruits industriel à la diététicienne. Combien de sucres contient-il?



"Dans ce pot là on peut estimer la quantité de sucre à plus ou moins 6 morceaux. Mais il faut faire des distinctions entre les différents sucres. Dans ce cas-là, on peut avoir du sucre ajouté, et c'est ce sucre-là qu'on va vouloir éviter".

Et lorsqu'on pense que c'est salé… et bien non, il y a aussi du sucre. Par exemple, ce petit paquet de chips (25g) contient trois sucres.

Il y a aussi les sodas, les céréales fourrées, les croissants, les gaufres... Et pourtant, c'est tout ce qu'aiment les enfants. "On doit justement sensibiliser à ce problème, et donc apprendre à l'enfant à pouvoir reconnaître les bons et les mauvais sucres", estime Sylviane Podlubnai.




"Privilégier les sucres naturellement présents dans les aliments"

Parce qu'il y a aussi de bons sucres: "On ne doit pas bannir tous les sucres. Les sucres sont catégorisés en deux types de familles, qu'on appelle les glucides complexes et les glucides simples. C'est un petit peu compliqué à expliquer, mais il faut surtout faire attention aux glucides ajoutés, donc privilégier les sucres naturellement présents dans les aliments". La diététicienne cite les fruits, le lait, le yaourt, les féculents, les tubercules comme la pomme de terre, et les légumineuses.


Un risque de développer des maladies

Quels sont les risques pour ces enfants en surpoids ? "Les risques sont de développer, à long terme, des maladies de type maladie cardiovasculaire, de l'hypertension artérielle, du diabète, les problèmes hépatiques également. On peut aussi trouver des problèmes orthopédiques, et il ne faut pas négliger l'aspect social, l'aspect psychologique de l'enfant en surpoids, qui, ayant peur de se montrer, risque de ne plus aller à l'école et de limiter ses activités sportives".


Enrayer la tendance dès que possible

Pour Sylvine Podlubnai, un enfant en surpoids ne devient pas forcément un adulte trop gros. Mais autant enrayer la tendance dès que possible: "Il faut sensibiliser, dès le plus jeune âge. Essayer de jouer plus sur la prévention, et ce dès la diversification alimentaire de l'enfant, il faut lui proposer de l'eau plutôt que des boissons sucrées, on va essayer de privilégier des collations saines, et éviter tout ce qui est sucres ajoutés".

Vos commentaires