En ce moment
 

Un quart des adultes dans le monde ne bougent pas assez pour leur santé: et vous, où vous situez-vous ?

Un quart des adultes dans le monde ne bougent pas assez pour leur santé: et vous, où vous situez-vous ?

L’organisation mondiale de la santé (OMS) dresse un constat interpellant: un quart des adultes dans le monde ne bougent pas suffisamment. Pourtant, les recommandations ne sont pas excessives. Il faudrait faire seulement deux heures par semaine d'activité modérée (jardiner, marcher, rouler à vélo, etc.) ou une heure et quinze minutes par semaine d'activité intense (courir, jouer au tennis, au basket, au football, etc.)

Notre équipe composée de Vincent Jamoulle et David Muller s’est rendue dans un parc à Liège pour savoir où vous vous situez.

"Tous les jours, 30 minutes de power training et environ 1h de marche", confie un homme d’un certain âge. Gilbert présente donc un bon bulletin puisqu’il est largement au-dessus des recommandations de l’OMS. Avec 5h de marche par semaine, Marie-Joëlle affirme aussi se sentir bien dans sa peau. "On se sent tellement mieux quand on peut marcher, courir, nager, etc. Faire un petit sport ne serait-ce que 30 minutes par jour, c’est magnifique", assure-t-elle.


Quels risques pour la santé ? 

Par contre, aucun sédentaire n’est prêt à reconnaître son excès d’immobilité face à la caméra. Ce qui est plutôt logique vu qu’ils restent chez eux.
L’organisation mondiale de la santé a interrogé près de deux millions d’adultes dans 168 pays. Et d’après les résultats, un quart de la population prend donc des risques avec sa santé. "On risque d’avoir une augmentation de la pression artérielle, d’avoir des problèmes d’athérosclérose, les artères donc qui se bouchent. Et donc risquer des problèmes cardiaques, vasculaires ou cérébraux parfois dans certains cas", énumère Audrey Neuprez, chef de clinique adjoint, médecine physique, au CHU Liège.

A cela, il faut ajouter l’arthrose des articulations quand elles bougent trop peu et l’absence des bienfaits psychologiques de l’activité physique sur le stress notamment.

Huberte s’est laissé convaincre par son médecin de pratiquer davantage de sport. Elle fait 30min de vélo d’appartement tous les jours et 2h de gym par semaine."On est moins raide, on reste plus actif au niveau physique et c’est très important à mon âge", estime-t-elle.

Et c’est une spécialiste de l’entretien du corps qui le dit. En 1960, Huberte était couronnée Miss Belgique.

Vos commentaires