En ce moment
 
 

Vous travaillez souvent devant un ordinateur ? Voici le conseil d'un spécialiste pour éviter des maux de tête

Vous travaillez souvent devant un ordinateur ? Voici le conseil d'un spécialiste pour éviter des maux de tête

Faites-vous assez attention à vos yeux ? Selon les opticiens de Belgique, la réponse est non. Un Belge sur deux présente des problèmes oculaires. Pour en parler, Thierry Segaert, secrétaire général de l'association des opticiens et optométristes, était l'invité d'Olivier Schoonejans ce mardi dans le RTL Bienvenue. Ce spécialiste conseille notamment à ceux qui ont l'habitude de travailler devant un ordinateur de regarder au loin toutes les 15 minutes.

Le Belge ne fait pas assez attention à ses yeux selon vous ?

"Dans l'absolu non et certainement pas entre la fin de sa scolarité et ses 45 ans. C'est un moment où personne ne lui dit vraiment qu'il a peut-être intérêt à se faire surveiller."

On dit toujours pendant les études il faudrait aller voir l'ophtalmo, l'opticien. Et puis, quand on a passé 40-45 ans, on se pose des questions. Et, entre les deux, c'est vrai que ça reste un peu flou ?

"C'est ça, on va dire que deux-tiers à trois-quarts des gens ne vont pas faire de démarche à ce moment-là."

Et vous, qu'est-ce que vous conseillez ? Pourquoi est-ce que vous incitez les gens à venir faire une démarche, d'aller faire un premier test de vue chez vous ?

"Parce que beaucoup de gens vont avoir des plaintes qui viennent des yeux mais nous devons les attribuer à autre chose et donc on a beaucoup de gens qui vont avoir des plaintes qui sont liées à des débuts de maux de tête, à des yeux qui piquent qui pleurent et qui se disent 'j' ai beaucoup travaillé et donc c'est peut-être normal, c'est moi qui suis fatigué'. Et peut-être qu'un dépistage permettrait de dire que, avec une légère correction ou avec un traitement spécifique, vous pourriez peut-être ne plus vous plaindre de la même façon."

Est-ce que vous constatez avec l'augmentation de l'utilisation des smartphones, des fameuses lumières bleues aussi, une augmentation du nombre de personnes qui doivent porter des lunettes ?

"Alors, je ne voudrais pas le dire comme ça, mais certainement des gens qui devraient se faire aider. Donc une augmentation des gens qui devraient se faire aider, soit en faisant des pauses, soit en travaillant différemment ou en portant une correction. On peut certainement aider beaucoup de gens. Ici l'objectif est de dépister et de réorienter les gens en essayant de faire des dépistages de première ligne, pas en disant venez chez nous et je vais vous vendre une lunette, ça n'est pas l'objectif réellement."

Très concrètement des gens qui passent beaucoup de temps sur leur smartphone, on pense aux ados évidemment même aux adultes, des gens qui sont sur leur écran d'ordinateur toute la journée, est-ce qu'à un moment donné on peut dire que ces gens vont plus facilement développer des problèmes de vue, des problèmes structurels de vue ?

"Donc des problèmes structurels de type myopie de type astigmatisme, des choses comme ça, pas réellement. Des problèmes plutôt liés à des fatigues et donc des problèmes liés à des chamboulements au niveau du cycle du sommeil où le traitement contre la lumière bleue va aider ou parfois ce que nous on va appeler un verre anti-fatigue va aider, c'est-à-dire un verre où il va y avoir une aide à la vision de près."

La problématique des smartphones notamment c'est qu'on les met trop proche. On devrait les éloigner à quarante centimètres mais la plupart des gens.. enfin ergonomiquement parlant c'est plus facile de le mettre avec son bras à vingt qu'à quarante. Du coup on souffre plus puisqu'on demande à l'œil de fournir un effort plus important."

Un conseil également c'est de regarder au loin de temps en temps ? C'est un problème général ça non ?

"Oui. Si on prend quelqu'un qui travaille de près, le vrai conseil à un moment c'est dire OK si tous les quarts d'heure vous pouviez lever la tête, regarder par la fenêtre et observer quelque chose qui est loin et le voir net ou en tout cas aussi net que ce que vous voyez avant de commencer à travailler, ça veut dire que vous avez réussi à relâcher le muscle qui fait la vision de près. Ce qu' on appelle l'autofocus, comme dans un appareil photo finalement."

Et c'est un muscle qui peut être vite tendu et qui peut être altéré ?

"Il ne s'altère pas mais il va montrer des signes de fatigue et, quand il montre des signes de fatigue, il montre des signes de blocage. Et donc ce blocage fait que ça va engendrer des maux de tête où finalement à ce moment-là un des éléments déclencheurs de ce qu'on peut appeler des myopies chez les ados."

Vos commentaires