En ce moment
 
 

"Panne de service" pour Galileo, le GPS européen

Image de synthèse du satellite européen Galileo en 2002J.HUART
espace

Le système européen de positionnement par satellite Galileo, concurrent du GPS américain, connaît depuis vendredi une "panne de service" liée à un "incident technique", a indiqué l'agence de l'UE chargée de sa mise en oeuvre.

Galileo "est actuellement affecté par un incident technique lié à son infrastructure au sol", qui a provoqué "une interruption temporaire des services initiaux de navigation et de synchronisation", selon un communiqué de l'agence européenne des systèmes de navigation par satellite (GSA).

Le système, opérationnel depuis fin 2016, est toutefois encore en phase pilote, avec des services qualifiés d'"initiaux". Cela signifie que les signaux ne sont pas disponibles en permanence et doivent être utilisés en complément d'autres systèmes comme le GPS américain.

Grâce à 22 satellites en orbite, ces signaux permettent de fournir des informations de positionnement et de mesure du temps pour les téléphones portables des particuliers, ou encore les véhicules connectés ou les chemins de fer et les avions.

Le service de recherche et de sauvetage fourni par Galileo, utilisé pour secourir les personnes en détresse, par exemple en mer ou en montagne, n'est de son côté "pas affecté" par la panne et "reste opérationnel", a précisé l'agence européenne.

Des experts "sont au travail pour rétablir la situation aussi vite que possible" pour les autres services, a-t-elle ajouté.

L'entière capacité opérationnelle de Galileo, avec une "constellation complète" de satellites et une disponibilité garantie dans le monde entier, est attendue pour 2020.

L'UE veut en faire une alternative crédible au GPS américain et au système russe. Elle met en avant la plus grande précision du système européen, et le fait que Galileo, contrairement à ses concurrents, est sous contrôle civil et non militaire.

Vos commentaires