En ce moment
 
 

26.000 enfants "hyperactifs" traités aux médicaments

 
 

En Belgique, le nombre d'enfants hyperactifs traités à la Ritaline et au Concerta a quadruplé en quatre ans, selon le journal Le Soir. Cette hausse spectaculaire inquiète la ministre de la Santé qui va interpeller les médecins ce jeudi.

Plus de 26.000 enfants et adolescents hyperactifs sont traités aux amphétamines. Leur nombre a quadruplé en quatre ans. Ils étaient 6.000 en 2004 et 26.560 en 2008, selon les derniers chiffres disponibles. Le nombre de jeunes qui se voient prescrire de la Rilatine ou du Concerta a donc quadruplé en quatre ans à peine.

"Un analogue de la cocaïne"

"Tout le problème est là: on s'appuie sur un diagnostic flou pour prescrire massivement une drogue, un analogue de la cocaïne, dont on connaît les effets indésirables, comme l'insomnie, l'anorexie ou le risque de dépression en cas d'arrêt de traitement", a commenté Monique Debauche, psychiatre coordinatrice du service de santé Free Clinic (Ixelles).

Si les dérivés d'amphétamines contre l'obésité ont été retirés du marché car assimilés à des drogues, on assiste, selon Mme Debauche, manifestement "à une relance de ces molécules par le biais des enfants qui présenteraient 'un trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité'".

Le Dr Debauche ne conteste pas que la Ritaline ou le Concerta "fassent du bien à beaucoup de monde"...Ces médicaments calment certains enfants, en supprimant des symptômes comme l'impulsivité et l'hyperkinésie, mais ils créent aussi, dit-elle, "une dépendance qui rend difficile la limitation du traitement dan sle temps".

Onkelinx inquiète

La ministre de la santé Laurette Onkelinx (PS) s'est dite inquiète par la consommation croissante de psychostimulants par les enfants et les adolescents. Une préoccupation qu'elle soumettra aux syndicats médicaux et aux sociétés scientifiques de médecine, ce jeudi, à l'occasion de la table ronde qu'elle organise sur la prescription de médicaments.





 

Vos commentaires