En ce moment
 

400.000 m3 de bois scolytés en Wallonie, selon une première estimation

(Belga) Selon une première estimation, le volume d'épicéas touchés par les scolytes en Wallonie s'élève à quelque 400.000 m3, a-t-on appris lundi auprès de l'Office économique wallon du bois (OEWB), qui confirme une information publiée par La Libre Belgique.

Cette estimation, qui concerne toute la forêt wallonne, bois publics et privés confondus, a été obtenue à partir d'extrapolations réalisées sur base des données obtenues par le DNF sur le terrain. Ce volume de 400.000 m3 représente environ 15% de la récolte annuelle d'épicéas en Wallonie, laquelle s'élève à environ 2,7 millions de m3. L'enjeu est désormais d'abattre et de faire sortir des forêts wallonnes un maximum de bois scolyté pour faire baisser le nombre de foyers de présence de l'insecte et éviter une nouvelle propagation d'ampleur au printemps prochain. "Mais la problématique risque d'être récurrente à cause du changement climatique", souligne-t-on à l'Office économique wallon du bois. "400.000 m3, c'est un volume de bois assez conséquent. C'est un coup dur sur l'essence. Le scolyte touche les bois de plus grande valeur. Cela fait baisser les prix des bois qui arrivent sur le marché, d'autant que les scieries disposaient déjà de stocks bien fournis. Tous les prix sont en train de chuter, y compris les bois sains", observe François Deneufbourg, de l'OEWB. Un point positif toutefois: "le marché en aval des scieries est demandeur de bois, notamment dans la construction". Mais le bois scolyté, dit "bleu", s'il peut tout de même être utilisé dans la construction ou pour d'autres usages, n'en perd pas moins de sa valeur, notamment pour des raisons esthétiques. La loi prévoit qu'un propriétaire dispose de deux semaines pour abattre les arbres une fois la présence des scolytes constatée, rappelle l'Office économique wallon du bois. L'épicéa est une essence très présente dans les forêts wallonnes puisque elle représente près de 80% de l'ensemble de résineux au sud du pays, lesquels forment 43% de la forêt wallonne. Les scolytes sont des insectes qui attaquent les épicéas et les affaiblissent, avec des conséquences souvent fatales pour l'arbre. Les arbres scolytés sont repérables au dessèchement de leur cime et présentent, au niveau de l'écorce, de multiples petits trous de forage avec présence de sciure et écoulements de résine. (Belga)

Vos commentaires