En ce moment
 
 

A-t-on bien fait de remplacer le bisphénol A par le S? "Cette deuxième substance est potentiellement encore plus dangereuse"

A-t-on bien fait de remplacer le bisphénol A par le S?

Une étude scientifique montre que le bisphénol S, ayant remplacé le bisphénol A, serait extrêmement toxique. La semaine dernière, la justice européenne avait confirmé la classification du bisphénol A comme "substance extrêmement préoccupante", une désignation qui était contestée par l'industrie du plastique.

Une étude française met en avant la dangerosité du bisphénol S. Ce composant avait remplacé le bisphénol A dans les biberons, notamment. En effet, le premier produit, le bisphénol A, avait été reconnu comme perturbateur endocrinien. La justice européenne a d'ailleurs confirmé jeudi la classification du bisphénol A comme "substance extrêmement préoccupante", une désignation qui était contestée par l'industrie du plastique. Or, selon cette nouvelle étude française, le bisphénol S est potentiellement encore plus dangereux que le A.

"Quand on expose des animaux à la même dose de bisphénol A et bisphénol S, le foie fait très bien son travail dans le bisphénol A, c'est-à-dire qu'il inactive plus de 99% qui est rentré dans l'organisme, explique Véronique Gayrard, directrice de l'étude. Mais par contre, on a montré que pour le bisphénol S, il est beaucoup moins efficace. Il ne va inactiver que 41% au cours de ce premier passage. Cela veut dire qu'il y a 57% à peu près de la dose de bisphénol S qu'on ingère qui va passer dans la circulation, alors que pour la bisphénol A, on ne retrouve que 0,5% de la dose qui va atteindre la circulation générale. Les résultats de notre étude montrent effectivement que ce n'est pas rassurant et qu'on est sûrement dans un cas de substitution regrettable".

Vos commentaires