Appels à la prudence avant l'arrivée de la vague de froid

Risques d'hypothermie ou de gelures: les autorités ont appelé à la prudence avant l'arrivée dimanche d'une vague de froid, en particulier sur la moitié nord du pays qui devrait vivre plusieurs jours de températures glaciales accompagnées de vent.

En raison d'un phénomène appelé "Moscou-Paris", des masses d'air froid intense venues de Sibérie doivent arriver par l'est à partir de dimanche après-midi.

De lundi à mercredi, Météo-France prévoit des températures minimales de -6°C à -10°C sur une grande moitié est (hors Méditerranée avec des températures entre 0°C et -4°C) et entre -2°C et -6°C sur l'ouest.

Mais le vent soutenu, avec des rafales pouvant aller entre "40 et 60km/h en pointe, localement 70 à 80km/h notamment sur les côtes de la Manche", "favorisera un ressenti glacial", dès dimanche et surtout entre lundi et mercredi, a noté Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo-France.

Ainsi, les températures ressenties pourront "descendre vers les -12 à -18°C sur un bon tiers nord-est" pendant ces trois journées qui devraient être les plus froides de l'hiver, a-t-il ajouté.

La température ressentie, ou "indice de refroidissement éolien", dépend de la vitesse du vent, qui vient balayer en permanence la couche isolante d'air chaud que le corps fabrique à la surface de la peau.

En raison de cette vague de froid, remarquable surtout par le fait qu'elle est particulièrement tardive, les autorités ont activé dans 37 départements le plan "grand froid" qui permet notamment d'ouvrir plus de places d'hébergement pour les sans-abris.

Un homme de 62 ans qui vivait dans une cabane dans les bois dans les Yvelines a été retrouvé mort vendredi, un décès dû en partie au froid, selon la gendarmerie.

La Direction générale de la Santé a de son côté rappelé les "précautions indispensables" à prendre en raison du froid intense pour se protéger de l'hypothermie, des gelures ou de l'aggravation d'éventuels risques cardio-vasculaires....

Elle conseille d'éviter les sorties pour les nourrissons ou les personnes âgées, et de se couvrir chaudement, en protégeant surtout la tête, le cou, les mains et les pieds.

Les autorités ont également mis en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone liés à des chauffages défectueux.

La "vague de froid" sur la moitié nord pourrait durer jusqu'à vendredi, selon Météo-France.

En revanche, l'épisode sera plus bref au sud , "un simple coup de froid tardif assez intense, surtout mardi", a noté M. Kapikian.

Le redoux attendu sur le sud mercredi devrait être accompagné par des chutes de neige en plaine, épisode neigeux qui devrait remonter vers le nord jeudi. Mais Météo-France n'a pas encore pu évaluer son intensité.

Vos commentaires