En ce moment
 
 

Australie: les épaisses fumées pourraient persister à Sydney plusieurs jours encore

Australie: les épaisses fumées pourraient persister à Sydney plusieurs jours encore

(Belga) L'épais nuage de fumée qui enveloppe par vague la ville de Sydney et le littoral proche depuis plusieurs jours devrait persister encore le reste de la semaine, selon le bureau météorologique et les pompiers, qui luttent contre une centaine de feux de forêts au sud est de l'Australie. En raison d'une qualité de l'air jugée dangereuse, les autorités sanitaires ont émis de nouveaux avertissements pour la santé des résidents de cette région des plus peuplées du pays.

Les émanations de fumée provenant de nombreux incendies à l'intérieur des terres et poussées par intermittence selon l'orientation du vent vers Sydney et la côte sud-est du pays, pourraient continuer à affecter les résidents de la ville de 5 millions d'habitants jusque samedi, selon les services météorologiques cités par l'agence de presse australienne AAP. "Une fumée très épaisse touche la région de Sydney. Elle provient de larges incendies près du barrage de Warragamba (à 70km à l'ouest du centre ville de Sydney, ndlr)", ont communiqué les pompiers dans une déclaration mercredi, précisant que la fumée se déplaçait aussi dans d'autres régions côtières au nord et sud de la ville. Cette brume accompagnée d'une lumière orangée, avec un mercure approchant les 30 degrés, nimbe Sydney d'une atmosphère étrange. Ces fumées persistantes peuvent être "mauvaises pour la santé chez les personnes sensibles, et déclencher certains symptômes, en particulier chez les personnes présentant des maladies cardiaques ou pulmonaires". Le niveau de la qualité de l'air était encore considérée dangereuse mercredi. Dans les quartiers centraux de la métropole, les relevés de particules fines étaient bien au dessus des standards depuis dimanche déjà. Les particules fines PM2,5 sont considérées comme spécialement dangereuses pour la santé car elles s'insinuent profondément dans les poumons. L'impact que cette exposition prolongée à un air enfumé peut avoir à moyen ou long terme sur la santé est inconnu, soulignent les autorités. Trop peu d'études existent déjà sur la question. Les habitants ont reçu la consigne de réduire le plus possible leurs activités extérieures, de rechercher les espaces pourvus d'air conditionné et de se couvrir la bouche d'un masque, ce que de plus en plus de gens semblent faire. Près de 2.200 pompiers sont déployés nuit et jour dans l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud où se concentrent la plupart des incendies de forêts. Pas moins de 116 feux de forêt et brousse étaient recensés mercredi, dont plus de la moitié n'étaient pas maitrisés. Des pompiers Canadiens viennent aussi prêter main forte aux hommes du feu australiens dans une situation sans précédent. (Belga)

Vos commentaires