En ce moment
 
 

Bilan mitigé pour le processus participatif du SOL Nord-Est de Louvain-la-Neuve

(Belga) Les principales recommandations du panel citoyen constitué pour plancher sur le Schéma d'orientation local (SOL) Nord-Est de Louvain-la-Neuve ont été dévoilées mercredi soir lors d'une "réunion publique de restitution". Imaginé dans la foulée de la consultation qui avait donné un résultat négatif à propos de l'extension du centre commercial l'Esplanade, ce SOL doit aboutir pour septembre 2020. Les citoyens n'ont pas pu se mettre d'accord sur un scénario de développement pour la zone ainsi que sur une cartographie, mais ils ont défini de grands objectifs afin d'éclairer la décision politique.

Le SOL est un outil d'orientation dont la valeur est indicative, et qui vise à définir les grandes lignes d'aménagement dans les vingt années à venir pour un zone donnée. Cette zone, dans le cas de Louvain-la-Neuve, englobe les parcelles qui pourraient servir pour l'extension de l'Esplanade mais elle est plus large: 13 hectares en entrée de ville, partiellement bâtis (parkings, batiment de l'UCLouvain, gare, etc.) sont concernés. La ville d'Ottignies Louvain-la-Neuve a testé un processus participatif impliquant la sélection de 25 personnes participant à cinq ateliers urbains, avec le pilotage d'un bureau spécialisé et extérieur. Une enquête - un sondage portant sur 400 répondants - sur la possible couverture de la gare de Louvain-la-Neuve a été réalisé et il ne débouche pas sur des avis tranchés: un tiers des répondants y trouvent des avantages, un tiers pointent des inconvénients, et un dernier tiers se montre partagé. Quant aux trois scénarios proposés par un bureau d'étude urbanistique pour l'avenir de la zone concernée par le SOL, leur examen n'a permis de dégager aucun consensus entre les participants. Un atelier a dès lors pris le parti de définir de grands objectifs pour ce SOL. Les participants ont marqué leur accord pour pointer parmi ces objectifs le renforcement des liaisons de mobilité douce, l'attention à l'impact environnemental, une meilleure connexion de la zone UCLouvain au centre-ville, un projet en cohérence avec l'identité de Louvain-la-Neuve et le maintien d'une mixité des fonctions sur place. La bourgmestre Julie Chantry, dressant un bilan de l'expérience, a souligné les bénéfices en terme d'information aux citoyens et de compréhension des difficultés des prises de décision sur des zones où existent de grands enjeux et diverses contraintes. Elle a pointé, au niveau des difficultés, le fait que la plupart des membres du panel citoyen avaient déjà un avis bien tranché dès le départ, d'où l'impossibilité d'obtenir un consensus et une cartographie d'orientation alors que c'était un des objectifs de la démarche pour la Ville. Le bureau d'études urbanistiques va à présent travailler avec le collège communal pour élaborer un avant-projet de SOL, en tenant compte les objectifs exprimés par les citoyens. Cet avant-projet fera l'objet d'une étude d'incidences et d'une enquête publique, avant d'être soumis au conseil communal et au gouvernement wallon pour approbation. (Belga)

Vos commentaires