En ce moment
 

Cap sur Enghien pour le trotteur Bold Eagle, "prêt à gagner"

Cap sur Enghien pour le trotteur Bold Eagle,
"Bold Eagle" à l'entrainement le 9 janvier 2018 au Ménil-BérardCHARLY TRIBALLEAU
Prix

Le champion trotteur Bold Eagle, qui a renoué avec le succès le 11 mars sur la Côte d'Azur, met le cap samedi sur l'Atlantique, la plus belle course de l'année de l'hippodrome d'Enghien (Val d'Oise) qu'il est "prêt à gagner".

"Bold Eagle est en pleine forme. Il est très souple, prêt à gagner", a dit jeudi à l'AFP son entraîneur Sébastien Guarato. Le fils de Ready Cash, tentant du titre de cette course de vitesse de 2.150 mètres, "adore la piste plate d'Enghien. Il apprécie la longue ligne droite finale et est prêt à conserver son titre", affirme Sébastien Guarato, l'homme du Ménil-Bérard (Orne).

Bold Eagle, qui n'avait jamais perdu deux fois de suite, a remis les pendules à l'heure de belle manière en remportant facilement le Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer. Il s'est offert même le luxe d'établir le nouveau record de la course (à 52,25km/h de moyenne). Cet hiver à Vincennes, il avait fini six fois deuxième.

"L'aigle audacieux", dont le compte en banque dépasse aujourd'hui les quatre millions d'euros de gains fait figure d'épouvantail de cette course portant le label groupe 1, le niveau d'excellence.

Il devrait engranger les 90.000 euros promis au vainqueur sur les 200.000 euros d'allocation totale avec l'aide de son fidèle driver Franck Nivard, qui a remporté les trois dernières éditions avec trois chevaux différents (Bold Eagle en 2017, Lionel en 2016 et Moving On en 2015).

Depuis sa création en 1961, neuf trotteurs ont réussi à remporter deux fois de suite le Prix de l'Atlantique et Bold Eagle pourrait bien être le dixième.

Sébastien Guarato alignera également sur la grille de départ la jument Billy de Montfort associée à David Thomain, dauphine de Bold Eagle dans cette épreuve l'an dernier. "C'est son sport, elle devrait aussi faire partie du podium", espère Sébastien Guarato. Pour Carat Williams, mené par Eric Raffin, "la mission semble plus difficile", "il court surtout pour se façonner".

Face à la coalition "Guarato", dans cette édition opposant seulement sept compétiteurs, plusieurs de ses rivaux habituels tenteront de lui barrer la route, comme le bon élève de Philippe Allaire, Bird Parker, lauréat du Grand Prix de Paris 2018 et la ballerine de Jean-Michel Bazire Bélina Josselyn, gagnante du Prix de France 2018.

Et quel que soit son classement, Bold Eagle ira en Suède pour courir l'Elitloppet 2018 qui aura lieu le 27 mai prochain sur l'hippodrome de Solvalla où il aura une revanche à prendre après son échec dans le Finale 2017.

Vos commentaires