En ce moment
 
 

Succès de l'éolien et bonne disponibilité des réacteurs nucléaires: la Belgique est redevenue exportatrice d'électricité

Succès de l'éolien et bonne disponibilité des réacteurs nucléaires: la Belgique est redevenue exportatrice d'électricité
(c) Belga

Pour la première fois depuis 2010, la Belgique a exporté en 2019 plus d'électricité qu'elle n'en a importé, ressort-il de chiffres du gestionnaire du réseau haute tension Elia, qui constate qu'il s'agit là d'un "renversement par rapport à l'année 2018".

L'année 2018 avait en effet été marquée par un important niveau d'importations d'électricité, qui représentaient 20% de l'électricité consommée en Belgique. "On passe donc d'un total net importateur en 2018 (17,5 TWh importé/20% du mix électrique) à un total net exportateur en 2019 (1,8 TWh exporté/2,1% du mix)", précise Elia.

Avant 2019, il faut remonter presque 10 ans en arrière pour retrouver une année au cours de laquelle la Belgique a davantage exporté d'électricité qu'elle n'en a importé. Cette situation s'était produite les dernières fois en 2009 et 2010 avec un total net d'exportation représentant respectivement 2,8% et 0,2% du mix électrique belge. Le niveau d'exportations atteint en 2019 s'explique par la bonne disponibilité du parc de production d'électricité en Belgique, et notamment des centrales nucléaires. Le développement des interconnexions avec les pays voisins joue également un rôle pour la circulation des flux d'électricité.

Par ailleurs, l'année 2019 a confirmé à nouveau la montée en puissance des énergies renouvelables et singulièrement de l'éolien. Ainsi, la production d'énergie renouvelable (éolien offshore/onshore et solaire uniquement) a progressé de 17% en valeur absolue en comparaison avec l'année 2018 (11,52 TWh en 2019 contre 9,82 TWh en 2018). En décembre 2019, un nouveau record a même été franchi avec 16% de la charge du mois couverte par de l'énergie renouvelable. "Ce niveau de production, 1,17 TWh en valeur absolue, n'avait jamais été atteint en Belgique. Des records de productions éoliennes offshore et onshore ont également été battus ce mois de décembre 2019. 616 GWh ont été produits par l'éolien offshore (record précédent: 517 GWh en octobre 2019) et 499 GWh par l'éolien onshore (record précédent: 460 GWh en mars 2019)", relève encore Elia. (Belga)

Par ailleurs, il faut signaler que la consommation d'électricité a baissé en Belgique, pour atteindre son niveau le plus bas en au mois six ans. En 2019, elle est descendue à 84,7 TWh, contre 87,5 TWh en 2018. La raison de cette baisse de consommation est le gain en efficacité, tant par les ménages que par les entreprises. Le gestionnaire s'attend cependant à une augmentation de la consommation dans les années à venir en raison de l'électrification croissante de la société. Davantage de voitures électriques devraient entrer en circulation et des pompes à chaleur électrique devraient aussi jouer un rôle plus important dans les systèmes de chauffage.

Vos commentaires