En ce moment
 
 

Climat - Plusieurs arrestations en Australie au 2e jour de la semaine de désobéissance civile

Climat - Plusieurs arrestations en Australie au 2e jour de la semaine de désobéissance civile

(Belga) La police a arrêté plusieurs activistes climatiques mardi en Australie lors d'actions de désobéissance civile organisées dans le cadre de la semaine de protestations du mouvement Extinction Rebellion (XR). Un homme s'est carrément suspendu à un pont à Brisbane.

Le manifestant avait accroché un hamac au pont et a ainsi surplombé pendant six heures la rivière qui traverse la ville de la côte Est. Il a appelé la Première ministre de l'Etat du Queensland, Annastacia Palaszczuk, à déclarer l'urgence climatique sur son territoire. "J'ai grimpé jusqu'ici pour mes filles. Il y a une urgence climatique et notre gouvernement n'a vraiment pas pris d'actions suffisantes", a déclaré l'activiste dans une diffusion en direct de son geste sur les réseaux sociaux. Après être remonté sur le pont, il a été interpellé par la police et placé en détention, d'après un reportage du Brisbane Times. Quelque 200 protestataires ont par ailleurs tenté de bloquer les principales intersections de Brisbane, 3e plus grande ville d'Australie et capitale du Queensland. Neuf personnes ont été arrêtées, d'après la police. A Melbourne, des centaines de manifestants ont barré des routes et les rails de trams, malgré la pluie. Extinction Bebellion a précisé que plusieurs d'entre eux ont été arrêtés. "Je ne sais pas si bloquer la ville vous fera nécessairement gagner beaucoup d'amis", a déclaré le Premier ministre de l'Etat de Victoria, Daniel Andrews, tout en défendant le droit de manifester. A Sydney, des manifestants déguisés en abeilles se sont rendus à Hyde Park, où la police a également arrêté plusieurs d'entre eux, a rapporté l'agence australienne AAP. Lundi, au premier jour de la semaine d'actions organisées par le mouvement international Extinction Rebellion, 38 arrestations ont eu lieu à travers l'île-continent. Les protestataires urgent les gouvernements à "dire la vérité" sur les changements climatiques et à réduire les émissions de gaz à effet de serre à un "zéro net" d'ici 2025. (Belga)

Vos commentaires