En ce moment
 
 

COP27 - Pas d'avancée de la COP27 sur la sortie des énergies fossiles

 
 

(Belga) La décision finale adoptée par les près de 200 pays réunis à Charm el-Cheikh pour la 27e conférence climat de l'Onu consacre un statu quo par rapport à la COP26 de Glasgow sur la question de la sortie des énergies fossiles, dont on sait pourtant que leur utilisation massive est à l'origine du réchauffement climatique.

À Glasgow, pour la première fois, une décision d'une COP avait épinglé le charbon et appelait, non pas à la sortie, mais à la réduction de son utilisation (sans système de capture et de stockage de CO2) comme combustible. Le pacte de Glasgow appelait aussi à la sortie "des subventions inefficaces aux énergies fossiles". Plusieurs pays, dont l'Inde, soutenue par l'Union européenne, avaient plaidé ces derniers jours à Charm el-Cheikh pour que la COP27 se prononce sur une sortie progressive de toutes les énergies fossiles. Mais le texte final reprend finalement la formulation déjà adoptée à Glasgow, au grand dam des pays les plus volontaristes sur ce plan. Alors que la guerre en Ukraine a contraint les Européens à se détourner du gaz et du pétrole russes, certains pays décidant de relancer des centrales à charbon particulièrement polluantes pour assurer leur sécurité énergétique, la décision adoptée dimanche à Charm el-Cheikh se contente de souligner l'importance de progresser vers un mix énergétique propre, comprenant des énergies renouvelables et "basse émission". (Belga)


 

Vos commentaires