En ce moment
 
 

Coronavirus: échos d'une France confinée, 11e jour

 

La vie chacun chez soi: d'un apéro interdit facturé 945 euros à un bar clandestin, échos d'une France sous cloche, vendredi au 11e jour de confinement.

. Apéro salé

Cela fait cher l'apéro. A Saint-Pol-de-Léon (Finistère), sept personnes ont été verbalisées pour avoir organisé un "apéritif entre voisins" sur la voie publique jeudi soir. Montant total des amendes: 945 euros.

Le maire de cette commune du littoral Nicolas Floc'h, médecin de profession, n'a pas hésité à publier cette information sur sa page Facebook, où il décrit la scène. "Table et chaises sur la rue, allons y gaiement", s'indigne l'édile, qui a demandé à la gendarmerie d'être "intraitable".

"Avec ces 945 euros d'amendes et d'inconscience ces personnes auraient pu faire une belle fête de quartier à l'issue de cette crise sanitaire", déplore l'élu en rappelant le mot d'ordre: "Restez chez vous".

. Père Noël

L'altruisme n'attend pas le nombre d'années. "J'ai reçu une tablette pour Noël que je n'ai pas encore utilisée. Je sais que vous en avez besoin pour vos résidents. J'ai décidé de vous donner la mienne car c'est important que les familles puissent continuer à se voir et se parler", écrit ainsi Lucas, 11 ans, dans une lettre envoyée aux équipes du centre hospitalier de Béthune-Beuvry (Pas-de-Calais) et transmise à l'AFP.

"Je suis content de savoir qu'elle va servir pour des personnes âgées", se réjouit encore le petit garçon dans ce texte, souhaitant "bon courage aux soignants".

. Shabbat en streaming

Pour le Shabbat (le jour de repos de la semaine juive), qui commence le vendredi soir, il n'y a pas unanimité, au sein des différentes tendances juives, sur le fait de pouvoir utiliser l'électricité ou pas.

De nombreuses communautés observent cette interdiction, et il n'y a donc pas d'offices retransmis pendant la durée de cette période de repos.

"Judaïsme en mouvement" (JEM), qui revendique un judaïsme égalitaire et moderne (tendance libérale, minoritaire en France), autorise lui, la retransmission "en streaming" de l'office, récité par un rabbin qui reste à domicile - confinement oblige. Ce sera le cas ce vendredi. "On a fait l'essai la semaine dernière, cela a bien fonctionné, on avait 550 familles connectées", explique Jean-François Bensahel, co-président de JEM, à l'AFP.

. Bar clandestin

Le Diabolo, un bar de Firminy, près de Saint-Étienne, semblait bien fermé, le rideau métallique baissé. Mais c'est par une porte arrière que les clients continuaient d'entrer. Alors, après avoir verbalisé la semaine dernière une première fois le gérant, âgé de 35 ans, les policiers sont passés au stade supérieur mercredi avec ce récidiviste, lui remettant en main propre un arrêté de fermeture administrative de deux mois pris en préfecture de la Loire.

 

Vos commentaires