En ce moment
 
 

Covid-19: Lara Fabian chante pour les soignants de quatre pays

Covid-19: Lara Fabian chante pour les soignants de quatre pays
Lara Fabian à Macau, le 13 septembre 2016ANTHONY WALLACE
 
 

Lara Fabian propose un inédit, "Nos cœurs à la fenêtre", dont les bénéfices iront aux personnels soignants de France, Italie, Belgique et Canada, ses "quatre pays de cœur", a indiqué jeudi son service de communication.

Le titre sera disponible sur "les plateformes de streaming et de téléchargement" dans la nuit de jeudi à vendredi à partir de minuit et un clip sera dévoilé vendredi à 10h00. Cette vidéo est riche en people, dont Eva Longoria, Franck Dubosc, Iris Mittenaere, Vanessa Demouy, Michel Drucker, Gilles Bouleau ou encore Audrey Lamy.

Lara Fabian a aussi sollicité pour ce clip "ses fans via ses réseaux sociaux afin qu'ils lui envoient des vidéos de leurs applaudissements quotidiens au personnel soignant" et "près de 1000 vidéos" ont été reçues "en 48 heures".

Les bénéfices du titre transiteront via La Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, Protezione Civile (Italie), Centraide (Canada), et La Fondation Roi Baudouin (Belgique).

Lara Fabian est confinée à Montréal, où elle vit, comme elle l'a expliqué au Parisien. Belge de naissance, aux racines italiennes, elle connaît un grand succès en France où elle est par ailleurs coach de l'émission "The Voice".

Ce genre de chanson caritative fleurit en ce moment, comme récemment "Pour les gens du secours" du trio Pascal Obispo, Marc Lavoine et Florent Pagny. Mais ce dernier a été taclé sur les réseaux sociaux, accusé une nouvelle fois d'exil fiscal.

Pagny a donc posté une vidéo sur son compte Instagram où il met "les points sur les i" pour les "1% d'irréductibles de l'aigreur", après avoir reçu "commentaires, messages et mails insultants". L'interprète de "Savoir aimer" assure payer des impôts au Portugal "en tant que résident fiscal", à hauteur de 10% de ses revenus, en Argentine "en tant qu'exploitant agricole", là encore pour 10% de ses revenus, avant de conclure "mais 80% de mes revenus sont imposables en France et payés en France".

Comme un clin d'oeil, l'animateur et acteur Yvan Le Bolloc'h a posté sur ses réseaux sociaux un petit film musical avec le message: "J'oubliais, aucun exilé fiscal n'a participé au tournage de cette vidéo".




 

Vos commentaires