En ce moment
 
 

Des économistes et des scientifiques appellent à un prix du carbone général

Des économistes et des scientifiques appellent à un prix du carbone général

(Belga) Plus de 45 professeurs et experts dans les domaines de l'économie et l'environnement des universités belges appellent jeudi dans une lettre ouverte à l'introduction d'un prix du carbone général afin de combattre le réchauffement climatique. Paul de Grauwe, Paul Belleflamme et Marthe Nyssens figurent notamment parmi les signataires.

La lettre, rédigée par Climate Response en collaboration avec l'Association des économistes de l'environnement belges, dénonce le temps "précieux" perdu dans les discussions sur les activités à promouvoir ou à décourager, ou sur les mesures à prendre pour y parvenir. "Tout le monde, qu'il s'agisse de particuliers, de gouvernements ou d'entreprises, a une liste d'éléments qu'ils aimeraient voir réalisés ainsi que des 'vaches sacrées' dont ils préfèrent ne pas parler. Cependant, aucune de ces discussions n'aide réellement à lutter contre le changement climatique", peut-on lire. Pour les signataires, le principe du pollueur-payeur devrait prévaloir que ce soit pour les entreprises ou les particuliers. Raison pour laquelle ils plaident en faveur d'un prix du carbone généralisé, "un outil objectif et largement applicable qui peut constituer une pierre angulaire essentielle sur la voie d'une société climatiquement neutre". Cette mesure motivera tous les pollueurs à réduire leurs émissions de façon efficace et stimulera la recherche d'innovations et de technologies économes en énergie et décarbonisées, estiment entre autres les experts. Pour atteindre les objectifs, aucune exception ne pourra cependant être tolérée mais, si la société le souhaite, des corrections sociales pourront être apportées. Ainsi par exemple, "le Canada a récemment choisi un système dans lequel 70% des ménages auront un pouvoir d'achat plus élevé qu'auparavant. Des économistes américains réputés, tant démocrates que républicains, ont récemment proposé de redistribuer équitablement les recettes de la taxe sur le carbone entre tous les citoyens, ce qui constitue un 'dividende carbone'", relève la lettre ouverte. De surcroît, des revenus considérables seront engendrés pour les gouvernements, qui pourront les utiliser pour développer des mesures supplémentaires en vue d'une société durable. (Belga)

Vos commentaires