En ce moment
 
 

Des paléontologues belges ont découvert une nouvelle espèce animale possédant... deux mâchoires

Des paléontologues belges ont découvert une nouvelle espèce animale possédant... deux mâchoires
Thierry Smith (© Institut royal des Sciences naturelles de Belgique)

Une équipe de paléontologues belges, américains et indiens a déterré entre 2015 et 2018 trois mâchoires trouvées dans la mine de Tadkeswhar située dans la province indienne de Gujarat. Les ossements ne ressemblent pas à ceux des mammifères connus de l'éocène, l'époque présumée des fossiles retrouvés.

Selon les paléontologues, il s'agirait d'une nouvelle espèce, d'un nouveau genre et même d'une nouvelle famille. L'animal est caractérisé, entre autres, par deux mâchoires inférieures, soudées l'une à l'autre.

Les paléontologues l'ont nommé Pahelia mysteriosa, un herbivore qui ressemblait probablement à un blaireau. Paheli, qui signifie énigme en hindi, se réfère à la généalogie incertaine de l'animal.

Trois explications possibles

Les paléontologues ont scrupuleusement comparé les fossiles à d'autres restes de la même époque et originaires des continents africain, européen et du sous-continent indien. Chaque fois, ils ont noté des similitudes et des différences. L'origine précise de l'animal reste néanmoins inconnue.

Trois scénarios sont possibles : soit cet animal descend d'ancêtres africains qui ont migré en Inde quand celle-ci était encore attachée à l'Afrique australe, il y a 88 millions d'années, soit c'est un descendant de mammifères qui a évolué en Inde, après qu'elle se soit séparée du continent africain pour devenir une île de l'océan Indien. Soit l'animal est arrivé à cet endroit après que l'Inde soit entré en collision avec l'Asie, entraînant la formation de l'Himalaya, à la suite de quoi un itinéraire a été possible via l'Europe.

L'animal pourrait donc aussi avoir des ancêtres européens, ou inversement : les ongulés européens auraient des ancêtres issus des ruminants indiens.

Vos commentaires