Discothèques et bars à chichas, mauvais élèves en matière d'interdiction de fumer

Discothèques et bars à chichas, mauvais élèves en matière d'interdiction de fumer

(Belga) Des infractions ont été constatées dans 13% des cafés contrôlés pour le respect de l'interdiction de fumer en 2017, mais sans les secteurs des bars à chichas et discothèques, le nombre d'infractions tombe à 11%, rapporte La Dernière Heure vendredi.

"Beaucoup de contrôles ont notamment eu lieu dans les bars à chichas et les discothèques, où la législation n'est pas encore assez respectée. Le nombre d'infractions montre que nous devons poursuivre ces contrôles dans les années à venir", a indiqué la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Des infractions ont été constatées dans 13% des cafés contrôlés. "L'interdiction de fumer dans les cafés n'a pas diminué de manière globale par rapport à 2016, mais cela cache une réalité plus nuancée", précise-t-on au Service public fédéral. "En effet, il reste des problèmes principalement dans les bars à chichas qui respectent mal la législation ainsi que dans les discothèques. Si l'on enlève ces deux secteurs, assimilés à des cafés, le nombre d'infractions tombe à 11%". L'an passé, 22.222 contrôles (dans les lieux publics, dans le secteur de l'Horeca, les salles de jeux et les points de vente) ont été effectués par le SPF Santé publique. À titre de comparaison, en 2015, 17.700 contrôles avaient été rapportés. La multiplication des contrôles s'explique, notamment, par l'engagement de douze nouveaux inspecteurs. En 2017, 2.396 procès-verbaux et "813.000 euros ont été réclamés via les amendes administratives", indique Vinciane Charlier, porte-parole du SPF Santé publique. (Belga)

Vos commentaires