En ce moment
 
 

Etudes de médecine: l'examen d'entrée a rassemblé 3.517 candidats

Etudes de médecine: l'examen d'entrée a rassemblé 3.517 candidats

(Belga) Les dés sont jetés pour 3.517 étudiants qui espèrent entamer des études en médecine ou en dentisterie l'an prochain, selon les chiffres définitifs communiqués mercredi par l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares). L'examen d'entrée, qui se déroulait à Brussels Expo, s'est terminé mercredi à 17h30. Il ne reste plus qu'à attendre les résultats, annoncés pour le 20 juillet prochain. L'épreuve s'est bien déroulée.

Dès 09h30, 3.517 étudiants ont pris part à l'examen d'entrée, composé de 120 questions à choix multiple. Pour accéder aux études de leur choix, ils devront obtenir une moyenne de 10/20 dans les deux parties évaluées (matières scientifiques, et communication et analyse) ainsi qu'au moins 8/20 dans les huit matières interrogées. Les résultats seront publiés le 20 juillet et pour la première fois cette année, les candidats auront accès à leur copie en ligne, dès le lendemain. Les malheureux auront encore une chance d'accéder à leur rêve, avec la deuxième session de l'examen organisée le 4 septembre. Celle-ci est totalement indépendante: aucun report de notes ne sera effectué. Les inscriptions seront ouvertes du 23 juillet au 19 août. Sur les 3.840 inscriptions confirmées, 3.517 candidates et candidats ont effectivement passé le test à Brussels Expo, soit un taux de participation de 91,59%. Parmi eux, 21,12% avaient pris part à l'examen en 2017 ou 2018 et 78,88% le passaient donc pour la première fois. Concernant le genre, comme lors des épreuves précédents, on comptait deux fois plus de candidates que de candidats. Au total, 85,12% des participants effectifs envisagent des études de médecine. Un large dispositif pour contrer les fraudes était par ailleurs mis en place, avec 350 surveillants (soit près d'un pour 10 candidats), deux versions du questionnaire (avec les mêmes questions dans un ordre différent), un dispositif de détection des ondes... En 2018, l'Ares, organisateur de l'épreuve, a été confronté à trois cas de fraudes avérés, un en juillet et deux en septembre. Le taux de réussite de l'examen d'entrée tournait autour des 20% lors des éditions précédentes. Il faudra être particulièrement attentif au nombre de non-résidents lauréats. En effet, les étudiants qui ne résident pas en Belgique constituaient 33,75% des participants à l'épreuve mercredi. Or, ils ne pourront représenter plus de 30% des lauréats. Dans ce cas, un classement sera effectué et seuls les meilleurs seront retenus. (Belga)

Vos commentaires