En ce moment
 

France: un pic de canicule attendu, accalmie dans d'autres pays européens

(Belga) La canicule va continuer de sévir en France où les températures les plus élevées sont attendues lundi et mardi, tandis qu'une relative accalmie dans cette vague de chaleur était constatée dans plusieurs autres pays européens.

Lundi, 36°C sont attendus à Toulouse et 37°C à Bordeaux (sud-ouest), d'après Météo-France. Mardi, le mercure grimpera pour atteindre les 36°C à Paris et à Lyon (est). Lundi matin déjà, à 5h30, Météo-France a relevé 23°C à Paris, Dijon et Lyon, et 25°C dans la région de Nice (sud-est). "Les nuits suivantes resteront très chaudes, particulièrement en milieu urbain", indique Météo-France. Cette canicule va provoquer une augmentation de la pollution à l'ozone notamment dans la région parisienne, le sud et l'est du pays. Cela entraînera des restrictions de la circulation automobile, comme l'abaissement de 20 km/h de la vitesse maximale sur certaines routes. La journée de samedi avait été "la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003", selon François Jobard, prévisionniste. Cet épisode sera quoi qu'il arrive dans le "top 3" des canicules les plus sévères mesurées en France. À compter de la fin d'après-midi mardi, la France devrait toutefois mieux respirer grâce à l'arrivée d'une masse d'air venue de l'Atlantique. Une relative accalmie dans cette vague de chaleur a gagné plusieurs pays européens qui ont suffoqué ces derniers jours. Au Royaume-Uni, les températures ont légèrement baissé ce week-end. Au Portugal, après la journée "la plus chaude de ces 18 dernières années" samedi avec une moyenne de "température maximale de 41,6°C", le pays a profité dimanche d'une "légère baisse des températures", selon l'Institut portugais de la mer et de l'atmosphère (IPMA). En Espagne, dans la région de l'Estrémadure (sud-ouest), endroit le plus chaud du pays, les températures ont baissé dimanche de 44°C à 42°C. (Belga)

Vos commentaires