En ce moment
 
 

Incendies en Bolivie: le président accepte l'aide internationale et suspend sa campagne

Incendies en Bolivie: le président accepte l'aide internationale et suspend sa campagne
Le président bolivien Evo Morales s'adresse aux athlètes du pays ayant participé aux Jeux panaméricains, le 14 août 2019 à La PazAIZAR RALDES

Le président bolivien Evo Morales a annoncé dimanche accepter l'aide internationale pour combattre les incendies qui ravagent les forêts de Chiquitano (sud-est) et suspendre sa campagne électorale tant que durera la crise.

"L'aide d'organismes internationaux, de personnalités ou de présidents est la bienvenue. Je laisse le ministère des Affaires étrangères s'occuper de ce dossier", a-t-il déclaré en conférence de presse.

Evo Morales, qui se présente pour un quatrième mandat, a aussi annoncé qu'il suspendait sa campagne électorale pour au moins une semaine.

Le chef d'Etat avait été critiqué après avoir refusé les aides internationales pour les incendies qui ont ravagé près d'un million d'hectares en Bolivie, et pour avoir continué à faire campagne dans une situation de crise.

Un avion Boeing Supertanker 747-400 bombardier d'eau loué par le gouvernement à une entreprise américaine est utilisé depuis deux jours sur les zones les plus touchées, mais de forts vents ont ravivé le feu samedi soir, suscitant des manifestations réclamant l'acceptation des aides internationales de toute urgence.

M. Morales a précisé avoir reçu des offres d'aide de l'Argentine, du Pérou, du Paraguay, du Chili et de l'Espagne. Il a regretté le peu de soutien économique de la banque régionale pour le développement CAF.

Il a aussi demandé à son ministre des Affaires étrangères d'examiner la proposition de la France de former une alliance pour la diversité en Amazonie.

M. Morales a aussi souligné l'importance d'une réunion d'urgence avec les pays qui composent l'Organisation du traité de coopération amazonien (ACTO) pour discuter de l'avenir de l'Amazonie, insistant pour que la rencontre ait lieu au plus haut niveau.

Vos commentaires