Avec le retour des beaux jours, est-ce le moment de jardiner? "C’est la bonne saison pour commencer sous-abri"

Avec le retour des beaux jours, nombreux sont ceux qui ont des envies de jardinage. On peut déjà entamer certaines tâches, mais sans précipitation... Explications avec Quentin Ceuppens et d'Alain Hougardy.

Rien de sert de courir. Si les beaux jours reviennent timidement, il faudra encore s’armer de patience au jardin. "C’est la bonne saison pour commencer sous-abri, sous-serre, semer des tomates, des radis, des épinards. Mais pour planter ou semer en plein air, il faut bien se méfier. On va attendre la mi-mai et la fin des Saints de Glace", explique Laurent Minet, chargé de projet à Hortiforum Asbl au micro de ?Quentin Ceuppens et d'Alain Hougardy. 

Avant le 11, 12 et 13 mai, des périodes de gel sont encore possibles. Mieux vaut donc commencer par le semi des tomates en intérieur. 

"Une fois qu’on a recouvert les semences de terreau, on va placer la terrine à un endroit lumineux et suffisamment chaud, au-dessus d'un radiateur par exemple. En quelques jours, les semences de tomates doivent germer", précise Laurent Minet.


La taille de certains arbustes est conseillé

Mais il y a également de bonnes raisons de travailler en dehors de la serre. Les petits fruits comme les groseilliers ont notamment besoin ce mois-ci d’une bonne taille afin de donner en été de nombreux fruits. 

"On peut récolter durant des dizaines d'années sur un groseillier sans tailler mais si on ne taille pas, on va avoir une production de moins grande quantité et de moins bonne qualité", ajoute-t-il. Un papillon devrait ainsi pouvoir passer à travers de l’arbuste.


Vers une belle récolte d'ici quelques mois

Pour les arbres fruitiers, le principe est le même. On taille les branches qui se croisent. "On va aussi s’intéresser aux branches que l'on appelle les gourmands. Ce sont des branches assez verticales, non ramifiées, qui sont trop vigoureuses. On va donc les raccourcir d'un tiers de leur longueur", souligne Laurent Minet. 

Ces petits travaux ne semblent pas extraordinaires mais seront le gage d’une belle récolte d’ici quelques mois

Vos commentaires