En ce moment
 
 

La Croix-Rouge continue à accueillir les demandeurs d'asile, au nord comme au sud du pays

La Croix-Rouge continue à accueillir les demandeurs d'asile, au nord comme au sud du pays
 

(Belga) Si le confinement imposé depuis bientôt une semaine en Belgique pour tenter d'endiguer la pandémie du nouveau coronavirus a abouti à la fermeture de moult institutions, ce n'est pas le cas des centres d'accueil pour demandeurs d'asile gérés par la Croix-Rouge. La Croix-Rouge de Belgique indique sur son site internet poursuivre l'accueil des demandeurs de protection internationale, avec certains aménagements, tandis que les quinze centres gérés la Croix-Rouge en Flandre restent ouverts.

La Croix-Rouge de Belgique précise que les activités des centres d'accueil pour demandeurs de protection internationale "ont été réorganisées pour réduire les risques de contamination". Parmi les mesures en vigueur: l'étalement des repas, "pour limiter la promiscuité entre les résidents" ou la diffusion de messages rappelant les bons gestes et les règles d'hygiène des mains. "Des chambres d'isolement sont également prévues dans chaque centre afin de protéger les éventuelles personnes à risque", précise l'organisation sur son site internet. Elle souligne que les collectes de sang sont également maintenues avec "toutes les précautions" nécessaires. Au nord du pays, la Croix-Rouge flamande continue de gérer ses 15 centres d'accueil de demandeurs d'asile. Les activités d'intérieur ont toutefois été supprimées et les règles de distanciation sociale sont expliquées à chaque individu, explique Ine Tassignon, porte-parole de la Rode Kruis Vlaanderen. Les activités à l'extérieur sont maintenues si les règles de distanciation sociale peuvent être respectées et si cela ne contrevient pas à l'interdiction de rassemblement. "Se promener par deux ou en famille est toujours permis au contraire du football par exemple, qui est un sport de contact." Pour les repas, ils peuvent être pris dans la chambre si le résident y vit seul. S'il partage sa chambre, il peut se rendre dans la salle à manger mais doit respecter une distance avec ses congénères. Lundi, la commune de Coxyde a décidé de placer en confinement total le centre d'accueil de demandeurs d'asile de Fedasil à la Côte belge, à l'insu de la Croix-Rouge, car les résidents ne respectaient pas les règles de distanciation sociale. La Croix-Rouge flamande affirme qu'elle n'a aucune intention de placer ses centres en "lockdown". Elle confirme en outre l'ouverture en avril d'un seizième centre à Sijsele, en Flandre occidentale. "Nous ne pouvons pas laisser 300 personnes dans la rue, nous devons les accueillir", souligne Mme Tassignon. (Belga)

 

Vos commentaires