En ce moment
 

La Flandre ne va pas interdire toutes les chaudières à mazout, clarifie Tommelein

(Belga) Le gouvernement flamand n'a pas décidé de manière générale d'interdire la vente de chaudières à mazout, mais uniquement pour les constructions neuves et les rénovations énergétiques profondes, clarifie lundi soir le ministre flamand de l'Energie, Bart Tommelein (Open Vld). Ce week-end, l'annonce d'un accord de l'exécutif flamand pour interdire la commercialisation de nouvelles chaudières à mazout à partir de 2021 avait sucité l'ire de la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco).

Le pacte énergétique interfédéral prévoit l'interdiction de la vente de chaudières à mazout à partir de 2035. Le gouvernement flamand va plaider auprès du gouvernement fédéral pour une interdiction plus rapide. Mais il n'a pas la compétence de décréter lui-même une interdiction générale, explique lundi la porte-parole du ministre Tommelein. Pour accélérer la transition énergétique, la Flandre va interdire la commercialisation de chaudières à mazout uniquement pour les constructions neuves et les rénovations énergétiques profondes. "Nous avons déjà clarifié cela auprès du secteur et bientôt aura lieu une concertation officielle avec lui. Je suis aussi ouvert aux éventuelles alternatives du secteur pour remplacer leurs produits par des formes d'énergie renouvelable", assure le ministre lui-même dans un communiqué. Le gouvernement flamand s'est accordé dans la nuit de vendredi à samedi sur son plan régional énergie-climat. Dès dimanche, Brafco avait déploré l'absence de concertation au sujet des chaudières à mazout. Interdire leur commercialisation entraînerait la suppression de milliers d'emplois, avait mis en garde l'association professionnelle. (Belga)

Vos commentaires