En ce moment
 

Le prix Nobel de médecine japonais veut continuer la recherche pour "sauver plus de patients"

Le prix Nobel de médecine japonais veut continuer la recherche pour
Le Japonais Tasuku Honjo, lauréat lundi du prix Nobel de médecine 2008, donne une conférence de presse à Kyoto le 1er octobre 2018JIJI PRESS
Medicaments

Le Japonais Tasuku Honjo, lauréat lundi du prix Nobel de médecine, s'est engagé à continuer ses recherches sur la lutte contre le cancer afin de sauver le plus possible de vies.

"Je veux continuer ma recherche (...) afin que l'immunothérapie sauve plus de patients atteints du cancer que jamais", a déclaré M. Honjo au cours d'une conférence de presse organisée à l'Université de Kyoto, où il enseigne.

Le scientifique a dit qu'il ressentait "une joie immense" quand quelqu'un lui disait avoir guéri grâce à son travail.

Un membre de son club de golf qu'il ne connaissait que de vue, l'a ainsi abordé un jour pour lui dire: "J'avais un cancer du poumon et je pensais jouer ma dernière partie de golf mais grâce à votre traitement je peux jouer à nouveau".

"Quand vous entendez des choses pareilles, il n'y a pas plus grand bonheur. J'ai vécu ma vie et travaillé et n'ai jamais été aussi heureux. Honnêtement aucune récompense ne peut remplacer cela. Je pensais que c'était assez", se souvient le chercheur.

"En plus de cela, je reçois ce prix. J'ai vraiment le sentiment d'être un homme chanceux", a-t-il ajouté au cours de cette conférence diffusée en direct par la chaîne publique NHK.

M. Honjo a raconté avoir entendu la nouvelle alors qu'il était en train de discuter avec des collègues de travaux de recherche et que cela avait été pour lui "une totale surprise".

"J'étais bien sûr très heureux, ravi, mais en même temps choqué".

Au cours de la conférence de presse, le lauréat a reçu un appel téléphonique du Premier ministre japonais Shinzo Abe qui l'a félicité, se disant "très fier en tant que Japonais".

M. Abe lui a de son côté raconté aussi qu'une de ses connaissance avait été sauvée par ses travaux. "Le travail du professeur a été un rayon de soleil pour bien des malades du cancer", a-t-il lancé.

Il remporte le prix Nobel de médecine avec l'Américain James Allison pour leurs recherches sur la façon dont les défenses naturelles de l'organisme peuvent lutter contre le cancer.

Mais, assure-t-il, son objectif est à présent de réussir à boucler un parcours de golf en 76 coups seulement, soit son âge.

"J'ai 76 ans. Ma plus grande ambition est à présent de réaliser un score de 76 au golf".

Vos commentaires