En ce moment
 
 

Le rush sur le papier toilette conduit au recours massif à des alternatives

Le rush sur le papier toilette conduit au recours massif à des alternatives

(Belga) Dans des pays comme les États-Unis, le Canada et certains pays européens, le rush sur le papier hygiénique en raison de la pandémie de coronavirus mène à un "recours massif" à des alternatives telles que les lingettes humides, qui sont ensuite jetées dans les toilettes et provoquent l'obstruction des canalisations, indique Aquafin, spécialisée dans le traitement des eaux usées et principalement active en Flandre.

Des gants voire des morceaux de journaux sont aussi jetés dans les conduits, ajoute l'entreprise, en contact avec les gestionnaires des égouts de plusieurs pays. Le problème ne se pose pas encore en Belgique, mais Aquafin tient à rappeler que seul le papier hygiénique ordinaire peut passer sous la chasse, le reste pouvant boucher les conduits. La société précise par ailleurs que même lorsqu'il est spécifié "biodégradable" sur l'emballage, des problèmes peuvent se poser. Toujours selon Aquafin, des particules du coronavirus peuvent se retrouver dans les eaux usées. "Mais en quantité négligeable", souligne Marjoleine Weemaes, chercheuse. "Le nombre de particules virales en cas de grippe intestinale dans les eaux usées sont, par exemple, beaucoup plus élevées que dans le cas du coronavirus, ce qui est beaucoup plus dangereux pour nos employés." (Belga)

Vos commentaires