En ce moment
 

Les océans, dépotoirs du monde: nos déchets plastiques vont jusqu'à polluer le sperme des huitres

Une exposition itinérante s'est installée à Bruxelles. Une expo consacrée à la lutte contre la pollution des océans. Chaque année, ce sont des milliards de kilos de plastique qui sont rejetés dans les mers et océans. Des déchets qui contaminent jusqu'aux plus petites cellules des animaux. Nos journalistes Mélanie Renda et Michel Herinckx se sont rendus sur place.

Parmi les déchets exposés, certains viennent d'une plage inhabitée d'Hawaï. Les chercheurs y ont trouvé des filets de pêche, des jouets pour enfant, ou encore des bouteilles en plastique.
 
Tous les jours, 850 containers maritimes remplis finissent dans les océans. "Ça reste durant des centaines d'années, avec des conséquences dramatiques pour l'environnement marin", indique John Hanus, co-organisateur de l'exposition.

Les particules sont en train de bloquer le sperme

Parmi les détritus, une canette de soda en aluminium comme on en connaît tous. Elle mettra 200 ans à se décomposer dans l'eau. Pour une bouteille en plastique, c'est 450 ans.
 
Les premiers impactés par ces déchets, ce sont les animaux marins. Certains micro-plastiques finissent même dans les plus petites cellules animales. "Ici c'est du sperme d'huitre, on peut voir les particules de plastique, et il les particules sont en train de bloquer le sperme", explique Camilla C. Cartmy, biologiste.


70% des déchets coulent au fond des océans

Après décomposition, les plastiques s'agglomèrent en plaques, flottant à la surface. Mais le pire se trouve au fond des océans, où 70% des déchets finissent par couler.
 
"Le bleu représente des sacs plastiques de course, qui sont moins denses et qui peuvent flotter. Alors que les roses sont plutôt des contenants de yaourts par exemple", décrit Erika Castellarin, une étudiante en biologie.

Après Paris et Turin, l'exposition s'installe au cœur du quartier européen. Les organisateurs espèrent sensibiliser le public, qui peut s'y rendre jusqu'au 19 avril. Les containers rejoindront ensuite le Canada, puis les États-Unis.

Vos commentaires