Mexique: une grotte sous-marine virtuelle pour plonger dans le réel

Mexique: une grotte sous-marine virtuelle pour plonger dans le réel
Une photo datant du 13 mai 2012 et publiée le 15 mai 2014 par l'Institut national d'anthropologie et d'histoire d'une exploration de la grotte sous-marine d'Hoyo Negro, au Mexique, où a été découvertROBERTO CHAVEZ ARCE
histoire

Les scientifiques du monde entier vont pouvoir plonger virtuellement dans la grotte sous-marine d'Hoyo Negro, au Mexique, où a été découverte Naia, le plus ancien squelette du continent américain, celui d'une jeune fille qui vécut il y a 13.000 ans.

Le squelette presque complet de Naia a été découvert en 2011 par des archéologues de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH) dans une cavité appelée Hoyo Negro (trou noir en espagnol) dans le réseau de grottes sous-marines de Sac Actun dans l'est de la péninsule du Yucatán.

Ce site fait lui-même partie de "la plus grande grotte inondée au monde", longue de 347 kilomètres, et qui a été révélée le mois dernier.

Les archéologues qui menaient des recherches sur "les sources d'eau anciennes" ont pu mettre en évidence que deux immenses réseaux de grottes inondées, connues sous les noms de Sac Atun et Dos Ojos (Deux Yeux), étaient en réalité reliés.

En explorant ces grottes à l'aide d'équipements de plongée, les chercheurs ont découverts différents ossements et objets.

A Sac Atun, plus de 200 cenotes - des puits naturels - ont été découverts, recelant des trésors archéologiques de l'époque du Pléistocène (entre 2,6 millions et 11.700 années).

Parmi les ossements d'animaux révélés figurent sept espèces éteintes, dont ceux d'un gomphothère --un éléphant antique-- ou encore de tigres à dents de sabre, selon l'INAH.

Selon ces scientifiques, le niveau de l'eau dans ces grottes a fluctué au cours du temps. Elles auraient servi de précieuses --mais aussi périlleuses-- sources d'eau durant les périodes de sécheresse.

Certains animaux ou êtres humains qui ont tenté de s'y aventurer n'ont jen effet amais réussi à en ressortir, expliquent ces chercheurs. Ce qui semble avoir été le cas de Naia.

Pour que d'autres scientifiques puissent étudier Hoyo Negro, cavité de 62 mètres de diamètre et 55 de profondeur, une réplique haute définition en 3D a été créée. Le projet était présenté mercredi soir à Mexico par Alberto Nava, qui a découvert le site au côté d'Alejandro Alvarez et Franco Attolini.

Pour le protéger d'éventuels pillages, l'INAH garde secret l'emplacement exact d'Hoyo Negro.

Vos commentaires