En ce moment
 
 

Nous sommes début juillet et l'Europe a déjà épuisé ses ressources de poisson pour 2019, selon WWF

Nous sommes début juillet et l'Europe a déjà épuisé ses ressources de poisson pour 2019, selon WWF
© Image Belga

L'Union européenne a atteint ce mardi son "jour de dépendance du poisson". Cela signifie que le continent a théoriquement consommé toutes ses ressources en poisson pour l'année 2019 et dépend des importations pour répondre à la demande, rapporte le WWF sur la base d'un rapport de l'organisation New Economics Foundation.

Un citoyen européen mange en moyenne 22,7 kilos de poisson chaque année, explique l'ONG WWF. C'est beaucoup plus que ce qui est pêché chaque année dans les eaux territoriales des pays européens et que ce qui est produit par l'aquaculture. Près de la moitié du poisson consommé en Europe est ainsi importé d'un Etat tiers.


WWF rappelle de privilégier le poisson issu d'une pêche durable

Entre les pays de l'Union européenne, le "jour de dépendance du poisson" varie cependant fortement. Les pays les plus éloignés de la mer sont ceux qui recourent le plus aux importations. La Belgique, qui ne possède qu'une petite flotte de bateaux de pêche, n'est autosuffisante qu'à 14%. Son jour de dépendance tombe donc déjà le 22 février. En revanche, l'Estonie, l'Irlande, la Croatie et les Pays-Bas sont autosuffisants.

L'organisation WWF demande de lutter davantage contre la surpêche pour restaurer les stocks de poisson, ce qui permettrait d'augmenter l'autosuffisance de l'Union européenne. Elle rappelle aussi aux consommateurs de toujours privilégier le poisson issu d'une pêche durable. Un guide consacré aux produits de la mer est disponible à l'adresse //fr.fishguide.be.

Vos commentaires