En ce moment
 
 

Nuage radioactif: premières radiations détectées en Californie

 
 

Un appareil de mesure californien a pour la première fois détecté sur le sol américain une quantité "minuscule" de radiation nucléaire en provenance du Japon, a annoncé vendredi le ministère américain de l'Energie, qui a minimisé cette découverte.

Les vents sont en train de pousser le nuage radioactif consécutif à l’accident nucléaire au Japon vers l’océan pacifique. 5.000 km plus loin se trouvent les Etats-Unis, dont la population de la côté ouest se rue sur les pastilles d’iode. "Une minuscule quantité d'isotope radioactif xenon-133" a été détectée par un appareil à Sacramento (Californie), a déclaré le ministère dans un communiqué conjoint avec l'Agence américaine pour la protection de l'Environnement (EPA).

 > VISUALISEZ LA CARTE DU NUAGE

Pas d'inquiétude à avoir

"Ces prélèvements correspondent aux rejets de la centrale nucléaire de Fukushima dans le nord du Japon", précise-t-on dans le communiqué. Toutes les mesures qui ont été faites par l'EPA sur le sol américain, à Hawaii ou encore sur l'île de Guam dans le Pacifique "n'ont pas fait état de niveaux de radiation inquiétants", ajoute le ministère. "Pour le moment, il n'y a pas trop de raisons de s'inquiéter car le nuage relativement dense au départ (en brun sur l'image), a tendance à se diluer (en mauve sur l'image) sur le Pacifique avec de petites concentrations qui peuvent arriver sur la côte Ouest de l'Amérique du Nord", a précisé le météorologue Luc Trullemans.


 




 

Vos commentaires