En ce moment
 
 

Panspermie: de l'ADN dans des météorites appuie cette théorie

Une nouvelle recherche sur une dizaine de météorites riches en carbone publiée lundi montre qu'elles contiennent bien certains éléments de base de l'ADN, confortant l'hypothèse selon laquelle la vie sur la Terre pourrait provenir de l'espace. Cette théorie porte le nom de "panspermie", ou plus généralement d'"exogenèse".

Des scientifiques ont détecté des éléments clé d'ADN dans des météorites depuis les années 60 mais n'étaient pas sûrs que ces derniers avaient été créés dans l'espace ou résultaient d'une contamination au contact de la vie sur la Terre. Cette dernière étude, parue dans l'édition des Annales de la l'académie américaine des sciences (PNAS) datée du 8 au 12 août, montre que certaines nucléobases, les éléments constitutifs de l'ADN, ont bien atteint la Terre avec des météorites dans une plus grande quantité et diversité qu'estimés jusqu'alors.

Cette dernière découverte accroît le nombre grandissant d'indications selon lesquelles les réactions chimiques à l'intérieur des météorites et des comètes peuvent produire des éléments essentiels des molécules biologiques, soulignent les auteurs.

Vos commentaires