En ce moment
 
 

Peste porcine africaine - "Ce n'est pas une histoire finie": nouvelle interdiction de circulation en forêts

Peste porcine africaine -

(Belga) De nouvelles mesures ont été prises par le ministre wallon René Collin pour lutter contre la peste porcine africaine au sud du pays, alors que de nouveaux sangliers positifs ont été retrouvés à Rachecourt (Aubange), rapportent vendredi L'Avenir, Le Soir et les titres Sudpresse. Toute circulation est interdite dans 7.000 hectares supplémentaires de forêts dans le sud de la province du Luxembourg.

"La peste porcine africaine, ce n'est pas une histoire finie", a affirmé jeudi le ministre wallon en charge du dossier, René Collin, lors d'une conférence de presse à Libramont. Le ministre a détaillé une série de mesures qu'il venait de prendre à la suite, notamment, de la découverte de nouvelles carcasses d'animaux atteints par la maladie. "On a trouvé récemment, du côté de Rachecourt (Aubange) une série de cas de sangliers viropositifs. C'est un foyer nouveau, relativement important. Cela m'a amené, ce jeudi 27 juin, à prendre un nouvel arrêté de circulation en forêt". "En raison des mises à bas qui ont eu lieu ce printemps et pour garantir un maximum de quiétude et éviter la propagation du virus en ne perturbant pas les populations de sangliers tout en facilitant les opérations de recherche de carcasses, j'ai décidé d'interdire toute circulation dans 7.000 ha supplémentaires, dans une zone comprise entre Virton, Aubange et Stockem, et sur une seconde zone allant du nord de Stockem, Etalle et Tintigny", a annoncé René Collin. Dans toute cette zone, des opérations systématiques de recherche de carcasses vont être menées. Le nouvel arrêté, d'application dès lundi 1er juillet et jusqu'au 14 septembre au moins, n'autorise plus la circulation libre en forêt que dans le triangle entre Arlon-Etalle-Virton. Là où il n'y a plus le moindre cas positif détecté et où pourtant il y avait les foyers d'origine à l'automne. Il ne reste dès lors plus que 11.100 ha accessibles au beau milieu de la zone interdite. En matière de chasse, l'objectif est d'arriver à "zéro sangliers" le 31 décembre 2019, a confirmé le ministre. (Belga)

Vos commentaires