En ce moment
 

Peste porcine africaine - Pour la Fwa, la réouverture de certains sentiers forestiers est "prématurée"

(Belga) La décision du ministre wallon de l'Agriculture, René Collin, d'autoriser à nouveau depuis ce samedi l'accès aux promeneurs dans une zone de 16.000 hectares de forêts dans le sud de la province de Luxembourg, dont l'accès avait été interdit dans le cadre de la lutte contre la peste porcine africaine, est "prématurée", a réagi samedi la Fédération wallonne de l'Agriculture (Fwa).

"En effet, il manque, pour pouvoir se diriger en toute tranquillité vers une réouverture d'une zone infectée par un virus hautement résistant dans l'environnement, des données scientifiquement étayées qui réduisent à zéro le risque de propagation de la peste porcine africaine par l'intermédiaire du vecteur humain", estime la Fwa dans un communiqué. Si elle dit comprendre l'intérêt économique et social d'une telle mesure, l'organisation agricole y oppose cependant "les conséquences dramatiques qu'aurait l'introduction de la maladie dans le cheptel domestique." "La Flandre et la France sont tout autant concernées, inquiètes et opposées à cette décision. En outre, l'entièreté du commerce de porcs en Wallonie risque d'être mise sous embargo et un blocage total de la filière wallonne s'avère très probable dans le contexte actuel", ajoute la Fwa, qui demande au ministre Collin de postposer toute décision d'assouplissement des mesures d'interdiction jusqu'à nouvel ordre. La Fwa réclame en outre une nouvelle concertation au niveau national regroupant l'ensemble des acteurs de la filière porcine belge mais aussi de toutes les autres activités économiques de la région actuellement bloquée. Vendredi, le syndicat agricole flamand Boerenbond avait qualifiée la décision du ministre wallon d'"irresponsable et incompréhensible". "Cette décision du ministre René Collin est stupéfiante et revient ni plus ni moins à tenter le diable", a estimé la présidente du syndicat agricole flamand, Sonja De Becker. "Et ce, au moment même où des efforts diplomatiques sont déployés pour rouvrir d'importants marchés à l'exportation." Le secteur porcin est un pilier important de l'élevage en Flandre. L'interdiction de circulation reste de mise dans les zones proches de la découverte des derniers foyers, soit une zone de 14.000 ha couvrant les forêts de Rulles, Neufchâteau et de Chiny et au sud, les bois d'Ardenne, de Meix-devant-Virton et du Grand Bois. (Belga)

Vos commentaires