En ce moment
 
 

Physicien de renom, l'Américain Frank Wilczek rejette l'anti-intellectualisme

Physicien de renom, l'Américain Frank Wilczek rejette l'anti-intellectualisme
Frank Wilczek lors d'un sommet mondial en Equateur le 25 juin 2006RODRIGO BUENDIA
 
 

Frank Wilczek, déjà prix Nobel de physique pour ses travaux ayant transformé notre compréhension des forces fondamentales de la nature, a remporté mercredi le prestigieux prix Templeton.

Destiné à récompenser des personnalités ayant exploré les questions les plus profondes de notre Univers, le prix Templeton est doté de plus d'un million de dollars, ce qui en fait l'une des plus grosses récompenses individuelles du monde.

Dans un entretien à l'AFP avant l'annonce du prix, Frank Wilczek a déclaré que cette récompense devait témoigner du pouvoir inspirant de la science, au moment où les scientifiques se retrouvent de plus en plus critiqués dans la société.

"Aux Etats-Unis, où je vis, c'est flagrant ces dernières années, et un parti politique entier est dédié à cela, c'est très malheureux", a déclaré le professeur au MIT, âgé de 70 ans.

"Ces gens disent +je peux trouver mes propres informations sur internet+, mais il n'y aurait pas d'internet sans compréhension de la mécanique quantique et des sciences, et sans tout le travail des ingénieurs!", a-t-il ajouté. Tous ceux élaborant de tels systèmes complexes "devraient recevoir un certain crédit pour cela: ils construisent des ponts qui en général ne tombent pas, et des vaccins qui marchent."

Le chercheur reconnaît toutefois une certaine "arrogance perçue" des scientifiques, qui devraient faire preuve de patience, de tolérance et d'honnêteté pour convaincre, selon lui.

Les travaux de Frank Wilczek incluent une explication de l'une des forces fondamentales de la nature: la dite "interaction forte", qui survient entre les quarks, ces particules fondamentales au coeur de l'atome. C'est pour cette découverte qu'il a remporté en 2004 le prix Nobel de physique, aux côtés de deux autres Américains.

Le prix Templeton, appelé à l'origine "prix pour le progrès de la religion", était d'abord accordé à des leaders religieux, dont Mère Térésa pour la première édition. Mais il s'est progressivement élargi à des scientifiques oeuvrant au rapprochement de la science et de la religion.

"A travers les réflexions philosophiques du Dr. Wilczek, transparaît un aspect spirituel", a commenté dans un communiqué Heather Templeton Dill, à la tête de la fondation John Templeton.

- Matière noire -

Frank Wilczek a également proposé une explication à la matière noire, que l'on pense constituer 80% de l'Univers, sans que l'on en comprenne sa nature.

Il y a plus de quatre décennies, il a suggéré qu'un type de particules appelées "axion" soit responsable de la matière noire -- mais seules des expériences récentes se sont approchées d'une preuve de leur existence, grâce aux avancées technologiques.

Si ces expériences réussissent, "notre compréhension des lois fondamentales serait beaucoup plus belle, et cela confirmerait que l'Univers est compréhensible", a commenté Frank Wilczek.

En 2020, des scientifiques français ont confirmé l'existence d'une autre particule nommée par M. Wilczek dans les années 1980: l'anyon.

Le chercheur est également connu pour ses livres, et ses textes publiés dans le Wall Street Journal.

Selon lui, réconcilier la science et le grand public est vital, "tout particulièrement pour les scientifiques faisant de la recherche motivée uniquement par la curiosité, sans application évidente."

Et de conclure: "Ce qu'ils produisent est un produit culturel."


 

Vos commentaires