En ce moment
 

Sécheresse - Peu de papillons observés lors de l'opération "Devine qui papillonne au jardin"

(Belga) Un peu plus de 1.000 personnes ont participé à l'opération lancée par Natagora "Devine qui papillonne au jardin". Les particuliers étaient invités à recenser les papillons présents ce week-end dans les jardins wallons et bruxellois. Le nombre de papillons observés s'élève à 8.639 pour cette 12e édition. Le fait que les papillons ont boudé les jardins est en partie lié à la sécheresse qui sévit actuellement en Belgique, souligne l'association de protection de la nature dimanche.

Les participants ont noté environ 14 papillons par jardin, ce qui est légèrement inférieur aux années précédentes. Quelque 52 espèces différentes ont été répertoriées, par rapport à une moyenne de 62. Les espèces les plus courantes, telles que la paon du jour, le vulcain ou la petite tortue étaient plus discrètes cette année, pointe Natagora. Tandis que d'autres espèces, moins habituelles, "battent des records historiques": le machaon se fait deux fois plus nombreux que lors de la dernière décennie; le tabac d'Espagne et l'azuré commun profitent, eux, des températures élevées. De nombreux experts constatent que dans les réserves gérées par Natagora, le printemps particulièrement favorable a poussé les papillons d'été à sortir deux à trois semaines à l'avance. D'où aussi leur nombre moins élevé. Mais la sécheresse a également joué un rôle. Certaines espèces se réfugient vers les lisières notamment, des milieux souvent absents chez les particuliers. "En conservant un petit coin de nature sauvage dans leur propriété, les particuliers peuvent, à leur échelle, participer au redéploiement de la biodiversité", conclut Natagora. "Un petit geste qui augmente également leurs chances d'observer plus d'espèces différentes lors des prochains recensements." (Belga)

Vos commentaires