En ce moment
 

Sortie des soins intensifs pour le plus haut dignitaire chiite de Bahreïn

(Belga) Le plus haut dignitaire chiite de Bahreïn, cheikh Issa Qassem, est sorti de l'unité des soins intensifs après une opération "réussie" dans un hôpital de Londres, ont indiqué jeudi ses collaborateurs.

Importante figure de l'opposition dans ce petit Etat du Golfe dirigé d'une main de fer par une monarchie sunnite, cheikh Issa avait quitté Bahreïn le 9 juillet pour être soigné en Grande-Bretagne. Assigné de facto à résidence depuis 2016 et privé depuis de sa nationalité, il avait bénéficié d'un passeport temporaire délivré sur ordre du roi de Bahreïn face à la détérioration de son état de santé. Après son opération, il "aura désormais besoin d'un suivi médical pendant la période à venir", ont indiqué ses collaborateurs sans donner davantage de précisions. Souffrant d'hypertension, de diabète et de troubles cardiaques, selon des militants chiites, le dignitaire avait déjà subi fin janvier une opération dans un hôpital de Bahreïn. Né en 1937, 1940 ou 1941, selon ses différentes biographies, cheikh Issa s'était rangé du côté des manifestants lorsque les chiites, majoritaires à Bahreïn, étaient descendus dans la rue en 2011 dans le sillage du Printemps arabe pour demander des réformes politiques afin d'être mieux représentés. Le petit royaume, siège de la Ve Flotte des Etats-Unis, est secoué par des manifestations sporadiques depuis la répression de ce mouvement. Des organisations des droits de l'Homme ont dénoncé à plusieurs reprises la répression contre les leaders politiques de la communauté chiite. La monarchie sunnite au pouvoir nie toute discrimination envers les chiites et accuse régulièrement l'Iran de "déstabiliser" Bahreïn, ce que Téhéran dément. (Belga)

Vos commentaires