Thierry découvre sa nouvelle main bionique: "Il y a même le touch digital, possible sur les écrans tactiles des smartphones" (vidéo)

Thierry découvre sa nouvelle main bionique:

Ce soir, Reporters parlera du handicap qui reste tabou malgré les campagnes de sensibilisation. C'est d'ailleurs la deuxième cause de discrimination en Belgique. Ce soir, le magazine nous fait découvrir une tendance : la customisation des prothèses, pour attirer le regard plutôt que de se cacher.

"Quand j’ai commencé à travailler dans le milieu de l’orthopédie, on faisait des prothèses par mimétisme du corps humain, en se disant que de toute façon, c’était quelque chose qu’il fallait camoufler, confie Simon Colin, orthoprothésiste U-Exist. Pendant mes études d'orthoprothésiste quand j’étais à Bruxelles, lors des consultations avec les patients, j’étais vite confronté au malaise au moment où on allait fournir l’appareillage." Alors Simon a décidé de se lancer dans la personnalisation des accessoires du handicap, comme il le montrera dans l'émission de ce soir.


Une nouvelle main bionique

Reporters nous emmènera ensuite à la rencontre de Thierry, amputé d'un bras. Il aura bientôt une nouvelle main bionique. "On a des capteurs et elle est connectée, confie son prothésiste. Dès qu’il approchera d’une porte, la main se mettra en position pour l’ouvrir. Près d’un clavier, la prothèse va se mettre en place pour qu'il puisse toucher les touches."

"Il y a même le touch digital, qui est possible sur les écrans tactiles des smartphones. On est complètement dans la nouvelle technologie, on est dans le 2.0", se réjouit Thierry.

Reporters, c’est ce soir à 19h30 sur RTL-TVI.

Vos commentaires