En ce moment
 

Un instrument spatial d'observation des orages dirigé depuis la Belgique

espace

(Belga) Un instrument atmosphérique d'observation des orages a été installé vendredi soir à l'extérieur du module européen Colombus de la Station spatiale internationale (ISS). L'objectif de l'expérience danoise ASIM est d'aider à comprendre les phénomènes lumineux qui se produisent par temps d'orages violents. Les opérations sont dirigées depuis un centre situé dans les bâtiments de l'Institut royal d'aéronomie spatiale de Belgique (IASB), à Uccle.

L'expérience avait été lancée le 2 avril dernier à bord d'un vaisseau spatial SpaceX Dragon sur un lanceur Falcon 9 depuis Cap Canaveral, aux Etats-Unis. L'installation de l'instrument à l'aide du bras robotisé de l'ISS a eu lieu vendredi soir. ASIM (Atmosphere-Space Interactions Monitor) est un système d'observation de la Terre destiné à l'étude des orages violents ainsi qu'à leur impact sur l'atmosphère et le climat de la planète. À très haute altitude, au-dessus des éclairs et des nuages d'orage, se développent des flashs de rayonnement gamma terrestre et des phénomènes lumineux transitoires, explique l'Institut royal d'aéronomie spatiale de Belgique. L'instrument va étudier le lien entre ces phénomènes, qui sont le fruit de décharges électriques, ainsi que le mécanisme à la base de leur apparition. L'expérience est une initiative danoise, qui peut s'appuyer sur la participation de l'université technique du Danemark et des universités de Bergen, de Valence, de Ferrare et de Bologne. La Belgique est également partie prenante au projet puisque le B.USOC (Belgian User Support and Operations Centre) est responsable de l'infrastructure et des opérations d'ASIM. Ce centre, situé dans les bâtiments de l'IASB à Uccle, est chargé de la préparation et l'exécution des opérations et de la distribution des données aux équipes scientifiques. De manière générale, il supporte les missions spatiales et les expériences dans l'espace ayant un lien avec la recherche belge. L'installation a débuté vers 15h30 pour se terminer peu avant 22h30. L'instrument est désormais opérationnel et en mesure d'envoyer des données au B.USOC. (Belga)

Vos commentaires