En ce moment
 

Un nouveau plan déchets pour inscrire la Wallonie dans l'économie circulaire

Un nouveau plan déchets pour inscrire la Wallonie dans l'économie circulaire

(Belga) Le gouvernement wallon a approuvé jeudi un stratégie visant à réduire, mieux trier, recycler et valoriser les déchets, considérés non plus comme un rebut, mais plutôt comme une nouvelle ressource.

"Ce plan s'inscrit dans la volonté du gouvernement d'inscrire la Wallonie dans l'économie circulaire", a commenté jeudi le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio (cdH), à l'issue du conseil des ministres. Comptant 157 mesures et pas moins de 700 actions, ce plan wallon des déchets-ressources (PWDR) concerne aussi bien les citoyens que les entreprises, les intercommunales, les associations, les communes ou les pouvoirs publics. Il programme notamment un renforcement du tri en Wallonie. En 2025, les déchets organiques devront ainsi être séparés dans toutes les communes wallonnes. La collecte des déchets d'emballage en plastique sera également élargie. Ce meilleur tri et recyclage devrait permettre de réduire de 15% les 160.000 tonnes des déchets aujourd'hui incinérés chaque année, selon M. Di Antonio. Par ailleurs, des investissements seront réalisés dans les parcs à conteneurs ("recyparcs") -au nombre de 219 en Wallonie- pour y renforcer les services offerts au public. Le nouveau plan entend aussi s'associer avec le secteur de la distribution pour favoriser plus d'éco-conception pour les emballages en vue d'un meilleur recyclage. Un renforcement du réseau des "repair-cafés" où tout un chacun peut faire réparer l'un ou l'autre objet défectueux est aussi au programme. Enfin, ce PWDR comporte également une série d'initiatives portant sur la propreté publique afin d'assurer à l'avenir une meilleure coordination entre les différents niveaux de pouvoirs. Celui-ci intègre aussi un volet répressif avec la définition d'une série de nouvelles infractions environnementales. La Wallonie produit chaque année quelque 15 millions de tonnes de déchets (dont 2 millions en provenance de ménages), auxquels il convient d'ajouter 10 millions de terres excavées. (Belga)

Vos commentaires