En ce moment
 
 

Un "robot-abeille" pour polliniser les arbres fruitiers

Des chercheurs de Harvard tentent actuellement de mettre au point une abeille mécanique qui serait capable de polliniser les arbres fruitiers, rapporte le Sunday Times.

Le professeur Gu-Yeon-Wei justifie le projet par la baisse de la population d'abeilles. "Nous essayons de construire un robot ailé qui peut réagir aux signaux de différents senseurs", indique-t-il. L'objectif n'est pas que le "robot-abeille" remplace le travail des véritables insectes.

Reproduire artificiellement le cerveau d'une abeille

Les scientifiques de Harvard collaborent pour ce projet avec les universités de Sussex et de Sheffield. Celles-ci analysent le cerveau d'une abeille et le reproduisent artificiellement afin de l'implémenter dans les robots volants. Pour ce faire, un logiciel qui peut entre autres combiner la vision et l'odorat a été développé. "Le but est de développer un robot qui a les mêmes sens qu'une abeille", explique James Marshall, de l'Université de Sheffield. Il estime que la complexité du cerveau des abeilles est "sous-estimée". Il n'est pas beaucoup moins compliqué que celui des vertébrés.

Crainte des scientifiques 

De tels projets avec des insectes robots freinent souvent les scientifiques, car la crainte existe qu'ils puissent servir comme "drones" pour des applications militaires. Toutefois, des exemples civils pacifiques sont possibles, comme par exemple l'identification de victimes par de tels robots volants.

Vos commentaires