En ce moment
 
 

Un temps idéal pour observer l'éclipse partielle du Soleil

Un temps idéal pour observer l'éclipse partielle du Soleil
 
 

(Belga) L'observation de l'éclipse partielle du Soleil s'est très bien déroulée en dépit de la présence de quelques nuages, ont réagi jeudi la Fédération francophone d'astronomes amateurs de Belgique (FFAAB) et l'Observatoire public Mira.

"Les gens étaient contents de voir le phénomène. Certains étaient un peu déçus, car c'était assez léger comme éclipse, mais dans l'ensemble, ils étaient satisfaits et amusés", a commenté le président de la FFAAB, Pierre-Patrick Rosillon. La fédération n'avait pas organisé d'événement à l'occasion de l'éclipse, en raison du contexte sanitaire et du fait que le phénomène se déroulait à midi en semaine. Elle avait néanmoins offert la possibilité de se procurer des lunettes d'observation à un prix concurrentiel.  L'Observatoire public Mira, situé à Grimbergen (Brabant flamand), n'a pas non plus fait beaucoup de publicité autour de l'événement à cause de la pandémie de coronavirus. Le moment a tout de même été partagé sur les réseaux sociaux et quelque 80 visiteurs étaient présents pour admirer l'éclipse partielle. "Ils ont eu de la chance avec la météo", a souligné Philippe Mollet, de l'Observatoire Mira. "On a bien pu la suivre, même si ce n'était qu'une petite éclipse chez nous. La Lune ne couvrait que 27% du diamètre du Soleil, ou 15% de la surface de ce dernier", a-t-il rappelé. Grâce à une dizaine d'instruments qui pointaient vers l'astre solaire, les visiteurs ont pu observer l'éclipse de différentes manières. Ils ont notamment pu voir les protubérances du Soleil, ou encore le relief de la Lune qui passe devant le Soleil grâce au télescope Héliostat, qui projette à l'intérieur du planétarium une image de notre étoile grande d'1,40 mètre. "On voit que le bord de la Lune n'est pas lisse comme une boule de billard, mais qu'il présente des cratères et des montagnes. Le niveau de détails était suffisant pour montrer cela aux visiteurs", s'est réjoui M. Mollet, pour qui la première minute de l'éclipse, vers 11h17, était la plus fascinante. Le point culminant de l'éclipse partielle a été atteint à 12h19. Elle s'est terminée à 13h25. La prochaine éclipse solaire partielle se déroulera le 25 octobre 2022, lorsque 33% du Soleil sera occulté. Pour une éclipse solaire plus spectaculaire dans notre région, il faudra attendre le 12 août 2026. Au coucher du soleil, 90% du Soleil sera alors couvert. (Belga)




 

Vos commentaires