Une majorité des 18-30 ans favorables à la GPA et à l'euthanasie

Une majorité des 18-30 ans favorables à la GPA et à l'euthanasie
Les trois quarts des 18-30 ans sont favorables à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA) et 96 % d'entre eux se déclarent favorables à l'euthanasie, selon un sondageSEBASTIEN BOZON
euthanasie

Les trois quarts des 18-30 ans sont favorables à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA) et 96 % d'entre eux se déclarent favorables à l'euthanasie, selon une enquête OpinionWay publié lundi par 20 Minutes.

De même, 86 % des 18-30 ans sont favorables à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA/AMP) à toutes les femmes. La PMA étant actuellement en France réservée aux couples hétérosexuels.

Pour autant, "si les 18-30 prônent majoritairement l'ouverture et l'évolution sur ces grandes questions de société, ils ne sont pas pour la légalisation sans réserve", souligne Antoine Buisson, d'OpinionWay.

Le Comité national consultatif d'Ethique (CCNE) s'est prononcé en juin pour cette ouverture.

"Cette très forte volonté de voir le législateur s'adapter aux nouvelles évolutions de la société s'accompagne d'une conscience aiguë de la nécessité de débattre et définir un cadre légal qui protège de toute dérive", explique-t-il.

Ainsi, si 76 % des jeunes Français interrogés sont favorables à la légalisation de la pratique des "mères porteuses" ou GPA, "62 % d'entre eux la prônent sous réserve qu'elle soit assortie de conditions", précise le directeur d'études d'OpinionWay auprès du quotidien.

PMA pour toutes, fin de vie, données massives de santé (comme celles de l'Assurance maladie), sont des sujets sensibles débattus en France lors des Etats généraux de la bioéthique, qui se tiennent en préambule à une nouvelle révision de la loi de bioéthique.

La GPA, à laquelle n'est pas favorable le président Macron, est interdite en France.

La fin de vie, qui a fait l'objet d'une loi séparée en 2016, n'est pas actuellement un sujet inclus dans la loi de bioéthique.

Etude OpinionWay pour 20 Minutes réalisée en ligne du 2 au 6 février 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 618 jeunes âgés de 18 à 30 ans (méthode des quotas).

Vos commentaires