En ce moment
 

US Open - Nadal passé à un jeu d'être mené deux sets à zéro par Khachanov

(Belga) Le N.1 mondial Rafael Nadal, touché au genou droit, est passé à un jeu d'être mené deux sets à zéro par le Russe Karen Khachanov (ATP 26), finalement battu en quatre manches (5-7, 7-5, 7-6 (9/7), 7-6 (7/3)) au troisième tour de l'US Open, vendredi à New York.

Strappé à deux reprises au genou droit, à la fin du premier set puis du deuxième, l'Espagnol a fait étalage de ses exceptionnelles qualités de combattant pour venir à bout de Khachanov après quasiment 4h30 min de jeu. Derniers rebondissements de ce match marathon et indécis, ponctué d'échanges spectaculaires: le Russe de 22 ans s'est procuré une balle d'égalisation à deux sets partout, après s'être emparé in extremis de la mise en jeu de Nadal qui servait pour le match à 5-4. Pendant trois sets, le vainqueur sortant a eu toutes les peines du monde à manoeuvrer Khachanov. Le Majorquin n'est pas passé loin de se retrouver mené deux sets à zéro, quand le Russe a servi pour la deuxième manche, à 5 jeux à 4. Mais après une douzaine de minutes d'interruption, le temps de fermer le toit du court Arthur-Ashe à cause de la pluie, il a arraché ce set et s'est au passage relancé dans la partie. Mené 0-40, Nadal a ensuite sauvé trois balles de break d'entrée de troisième manche, qu'il a fini par boucler au jeu décisif, à sa cinquième occasion, 9 points à 7. Khachanov pourra regretter ses doubles fautes (9 au total), souvent particulièrement malvenues: deux d'affilée alors qu'il avait deux balles d'égalisation à 6 partout dans le deuxième set, puis trois dans le tie-break du troisième notamment. Pour une place en quarts de finale, Nadal affrontera le Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 37), tombeur 6-3, 6-4, 1-6, 7-6 (7/4) de l'Argentin Guido Pella (ATP 66). Reste à savoir dans quel état physique. Des images de son avant-match dans les entrailles du court Arthur-Ashe, aux côtés notamment de son entraîneur Carlos Moya, le montrent sautiller et plier la jambe droite en grimaçant. Puis dans le jeu décisif du troisième set, il a donné la sensation de boiter au bout de l'échange lui ayant permis de mener 6-3. (Belga)

Vos commentaires